camernews-eglise

Église Évangélique: Deux pasteurs sous la menace d’une radiation

Église Évangélique: Deux pasteurs sous la menace d’une radiation

Ces bergers absents de la pastorale nationale récemment tenue à Douala, ont reçu des demandes d’explications écrites du secrétaire général, Philippe Nguete.

Selon le quotidien Le Messager du vendredi 7 juillet 2017, le secrétaire général (SG) de l’Eglise Evangélique Camerounaise (EEC), le Rev. Philippe Nguete, a servi une demande d’explications écrites à deux pasteurs le 22 juin dernier. Il s’agit du Revérand Dr Moundé Lucas de la paroisse de Nsiméyong à Yaoundé et du Revérend Richard Priso Moungolé de la paroisse Briqueterie I-Yaoundé.

Dans les courriers y relatif, le SG de l’EEC écrit qu' »au cours de la pastorale nationale spéciale régulièrement convoquée pour les 20 et 21 juin 2017 à Douala, nous avons constaté pour le déplorer votre abscence à ces assises. Nous sommes surpris par votre absence surtout que nous n’avons reçu de vous, aucune  demande de permission d’absence au préalable ». Et de leur rappeller par la suite, l’importance que revêt pourtant la pastorale nationale pour le fonctionnement de ce mouvement réligieux.

Devant cette attitude contraire à la déontologie pastorale et à l’éthique chrétienne, il a été demandé aux concernés de fournir par écrit dans les 48 heures qui suivent réception du courrier, des explications ayant motivé lesdites absence, peut-on lire dans le journal. En attendant le verdict du conseil de discipline, ces bergers sont susceptibles d’être radiés.

Par ailleurs, la bureau national a saisi les bureaux régionaux du Centre et du Sud II ainsi que les bureaux des paroisses le 28 juin dernier, pour leur faire part de la prohibition des cultes d’aurevoir.  Le SG de l’EEC considérant que dans les principes de cette église, les cultes d’aurevoir ne s’organisent qu’àprès le conseil synodal de juillet, qui procède au mouvement du personnel.  » Nous estimons que l’idée d’un culte d’aurevoir dans la région avant les affectations de même que toute campagne de quelque nature que ce soit est prohibée. Dans le même ordre d’idée, aucune paroisse de la région n’est autorisée à organiser un culte d’aurevoir avant le conseil synodal général de fin juillet prochain« , conclut Philippe Nguete, certainement informé que le Rev Priso Moungolé projetait d’organiser au sein de sa paroisse, un culte d’aurevoir.

camernews-eglise

camernews-eglise