camernews-Ebolowa

Ebolowa : une victoire fatale

Ebolowa : une victoire fatale

Lionel Bidoula est mort après un tournoi du buveur le plus rapide d’Odontol.

Quatre adeptes de Bacchus ont pris part samedi, 29 août 2015, au tournoi clandestin du buveur le plus rapide d’Odontol du village Adoum Soir. L’un des quatre candidats a trouvé la mort après la compétition. Le tounoi s’est déroulé dans une vielle maison en terre battue au village Adoum soir près d’Ebolowa. Ce samedi, 29 août 2015 vers 17h00, Lionel Bidoula, 20 ans, sans emploi, Emmanuel Mvondo, 24 ans, lui aussi sans emploi et deux autres copains se sont retrouvés chez dame veuve Atyam, plus connue sous le sobriquet « Mema Kolo », pour une compétition atypique

Celle du buveur d’Odontol le plus rapide du village. Les règles du jeu étant que celui qui aura ingurgité plus de litres d’Odontol avant les autres, devant être le vainqueur du tournoi. En prime, un billet de 1000 FCFA à gagner. Le tournoi a été lancé en présence de plusieurs spectateurs. Et juste après les premières bouteilles, deux candidats démissionnent. Ils restent alors deux challengers. Lionel Bindoula et Emmanuel Mvondo.

D’après Guy Roger Etoua Abossolo, un habitant du village ayant assisté au tournoi clandestin, Lionel Bidoula aurait ingurgité près de deux litres d’Odontol, dépassant de loin son vis-à-vis. Très fatigué, le vainqueur a été transporté jusque dans sa chambre par ses cousins. Il a demandé que l’on ferme la porte de sa chambre afin qu’il se repose. Seul dans sa chambre, Lionel est entré dans un coma éthylique. Puis, d’après le témoignage de sa famille, « on l’a retrouvé mort lorsqu’on est allé forcer la porte vers 19h00 ». Transporté d’urgence à l’hôpital, le constat de décès est confirmé et le corps a été déposé à la morgue de l’hôpital régional d’Ebolowa samedi, 30 août 2015 vers 23h00. L’autopsie sur le corps a lieu ce lundi, 31 août 2015. Dimanche, 30 août 2015, la police et la gendarmerie sont descendues sur les lieux de la compétition.

Plusieurs adeptes de Bacchus ayant pris part au tournoi, Emmanuel Mvondo, le principal challenger de la victime, dame veuve Atyam et d’autres personnes ont été interpellées. Ils font l’objet des auditions à la division régionale de la police judiciaire du Sud. L’Odontol, un whisky « camerounais », est une boisson fabriquée artisanalement à partir du vin de palme, du sucre et d’une écorce appelée Essok. Il n’a rien à voir avec le whisky écossais, si ce n’est son fort dosage en alcool. Un dosage non contrôlé. Ce breuvage se démarque aussi par son prix très abordable. D’où son appellation de « whisky » des pauvres.

 

camernews-Ebolowa

camernews-Ebolowa