Eau potable : 135 kilomètres de nouvelles canalisations à Yaoundé

Les populations dont les quartiers étaient sevrés de cette denrée seront dorénavant alimentées.

Vendredi dernier, était journée de réjouissance pour les populations du quartier Nkolanga à Yaoundé. Les travaux d’installations des canalisations d’eau potable dans cette zone sont arrivés à termes. Et déjà beaucoup de lueur d’espoir. « Nous sommes très content. Quand ces travaux ont débuté, on croyait que cela allait mettre plusieurs années avant d’être achevés. Mais hélas, le produit est là », se réjouit maman Alice.  Deux kilomètres 100 mètres de canalisations viennent d’être installés dans cette zone reculée du centre ville de Yaoundé. Ce qui garantit un accès direct à l’eau potable pour ces nombreuses familles. « Il y avait trop de problème d’eau potable dans ce quartier. Nous allions très loin dans les forêts afin de s’approvisionner. Avec cette avancée les mots pour magnifier notre gratitude à l‘Etat sont minimes »,  loue Pierre Angue, habitant du quartier Nkolangar.
Comme Nkolanga, les quartiers Mimboman, Messassi, Odza, Nkoabang entre autres ont bénéficié de ces nouvelles canalisations. Une avancée considérable que les familles louent avec beaucoup d’énergie. Toutefois,  Yaoundé n’est pas la seule ville ayant bénéficié de ce projet. D’autres zones du pays à l’instar des villes de Ngaoundéré, Guider, Maroua, Ngoumou, Kribi, Bertoua entre autres  ont reçu de l’eau.

Ce projet qui vise l’amélioration des conditions de vie des populations du Cameroun a été entièrement financé par la Banque mondiale. Un peu plus de 4 milliards ont été mis à la disposition de la Camerounaise des eaux (CDE) pour la mise en place de 216 kilomètres de canalisations sur l’ensemble du territoire national. Mais, la ville de Yaoundé à elle seule a reçu plus de la moitié de ce projet. Et au bout de six mois de travaux la CDE et son maitre d’ouvrage qui est la CAMWATER ont mis les petits plats dans les grands afin que les foyers  sevrés de l’eau potable depuis longtemps soient approvisionnés dans les brefs délais.
La mission de contrôle qui a effectué une tournée d’expertise dans les différents quartiers où les nouvelles canalisations ont été apposées est satisfaite « je crois que, après cette tournée nous allons émettre des réserves s’il y en a, avant de procéder à la réception », signale Benoit Nsell, chef de la mission de contrôle. L’eau ainsi servi aux populations dans le cadre de ce projet arrive de l’usine d’Akomnyada dans la ville de Mbalmayo et de l’usine de traitement de la Mefou à Nkolbisson.