E-commerce : Cdiscount ferme ses bureaux du Cameroun et du Sénégal

Cdiscount ferme ses bureaux du Cameroun et du Sénégal. L’annonce qui jusqu’ici était officieuse a finalement été confirmée par Florent Mermet, le directeur de Cdiscount Afrique. Après les mauvaises performances enregistrées sur ces deux marchés, le groupe français Casino, propriétaire de Cdiscount a finalement décidé de fermer ses représentations dans ces deux pays. La décision de ce retrait intervient moins de deux ans seulement après leur installation dans ces pays, et les difficultés rencontrés au Brésil.

 

Au Cameroun, les bureaux de la marque situés à Douala et à Yaoundé, les principales villes du pays mais aussi les plus peuplées sont désespérément vides. Ici, certains responsables de Cdiscount évoquent la complexité du marché, avec un soutien mitigé de la part des autorités. D’après eux, le marché était miné de contrefaçon, et les délais de passages à la douane rallongeaient les temps de livraison. De quoi faire partir les quelques clients du site, qui se faisaient de plus en plus rare. Selon un ancien salarié du site cité par le journal Jeune Afrique, « ils nous ont dit que l’activité ne produisait pas les résultats escomptés, explique un ancien salarié. Mais surtout, ils ne voulaient plus réinvestir ».

 

La filiale de Casino évoque aussi des difficultés structurelles liées au commerce en ligne sur le continent. Notamment la question du paiement et la pénétration encore limitée d’internet sur le continent, ainsi que le taux élevé des charges liés aux coûts logistiques. Autant d’entraves qui rallongent la période du retour sur l’investissement. Avec ces retraits, Cdiscount n’est plus présent en Afrique qu’en Côte d’Ivoire.