camernews-Nintcheu-Depute

DUEL NINTCHEU-NKILI À L’ASSEMBLÉE NATIONALE À PROPOS DES AVIONS CHINOIS LE JEUDI 26 JUIN 2014.

DUEL NINTCHEU-NKILI À L’ASSEMBLÉE NATIONALE À PROPOS DES AVIONS CHINOIS LE JEUDI 26 JUIN 2014.

Questions du député NINTCHEU Jean Michel au Ministre des TransportsRobert NKILI

La Camair-co à laquelle vous faites allusion connait une instabilité chronique proche du chaos managérial avec pas moins de 4 directeurs généraux en 3 ans. Pire elle est devenue un véritable gouffre financier, une espèce de tonneau des Danaïdes pour l’argent du contribuable et surtout un grand champ d’expérimentation de toutes sortes de malversations par la maffia gouvernementale. L’affaire des avions chinois MA 60 en est une parfaite illustration.

En effet courant 2011 le gouvernement camerounais a négocié avec la chine l’achat de 2 aéronefs MA 60. Aucun avis d’appel d’offres, aucun appel à manifestation d’intérêt n’avait été lancé à cet effet. Le 4 juillet 2012, faisant fi du scepticisme et des interrogations des experts Camerounais en aéronautique civile, vous vous êtes montré particulièrement euphorique aux côtés de XUE BO, Vice Président d’AVIC International Holding, au sujet de la future acquisition de ces avions MA60 au point de parler de la générosité des chinois qui promettaient de nous livrer 3 avions pour le prix de 2, le 3ème devant être mis à la disposition de l’armée de l’air Camerounaise.

Le 11 novembre 2013 le ministre de l’économie de la planification et de l’aménagement du territoire en votre présence, a procédé à la signature d’un accord cadre d’un prêt préférentiel d’un montant de 34, milliards 400 millions avec l’ambassadeur de chine au Cameroun pour l’achat de 2 MA-60 pour le compte de Camair-co.

Monsieur le Ministre,
Pouvez-vous expliquer à la représentation nationale pourquoi le Cameroun achète 2 avions à plus de 34 milliards alors que le prix unitaire publié par le constructeur XIAN industries est de 5 milliards 600 millions de FCFA soit environ 11 milliards FCFA pour 2 avions MA-60 ?

Réagissant aux préoccupations pertinentes de nos Commissaires, vous aviez reconnu votre forfait en indiquant toute honte bue que le coût global est de 31 milliards intégrant l’achat de l’avion, les pièces de rechange et la formation du personnel de Camair-co.

Malheureusement pour vous Monsieur le Ministre, j’ai le regret de vous opposer le fait que la République du Congo, partie signataire du présent accord, a quant à elle déboursé 7 milliards de FCFA par avion.

Pour votre gouverne Monsieur le Ministre, je tiens à préciser que ce prix prenait en compte les intérêts, un stock de pièces de rechange, la formation des Techniciens congolais ainsi que la maintenance durant une période définie.

Monsieur le Ministre,
Qu’est-ce qui peut rationnellement justifier ce différentiel de plus de 20 milliards si ce n’est que ce montant a servi de retro-commission à la filière maffieuse qui a piloté cette ruineuse opération, notamment le ministre de l’économie certains fonctionnaires de la primature, de la présidence et vous-même naturellement

Il y a plus grave ! Non content de vous enrichir de la sorte sur le dos du contribuable vous mettez délibérément la vie des Camerounais en danger car l’exploitation de ces fameux MA-60 qui, selon des spécialistes, est un cercueil volant mettra en péril la vie des passagers, du personnel navigant ainsi que celle des civils au sol.
N’en déplaise à Monsieur le Ministre, le MA-60 en matière de fiabilité peut être comparé aux avions russes Iliouchine ou Tupolev, boycottés par la majorité des compagnies aériennes et interdit de survol d’espaces aériens.

Rien que depuis 2009 le MA-60 a été impliqué dans 11 cas d’accidents graves.

RÉPONSE DU MINISTRE DES TRANSPORTS ROBERT NKILI :
« Je reconnais que la République du Congo a acheté ces aéronefs moins chers que le Cameroun. Je ne maîtrise pas les contours financiers de l’opération. En tant que tutelle technique, je ne suis que l’utilisateur de ces aéronefs. Je ne suis donc pas concerné par l’aspect financier de l’achat. Posez la question à qui de droit. »

 

 

camernews-Nintcheu-Depute

camernews-Nintcheu-Depute