camernews-Caporal-Nouhou-Emile

Drame à l’Extrême-Nord: Un soldat abat sa copine et se tire une balle dans la tête

Drame à l’Extrême-Nord: Un soldat abat sa copine et se tire une balle dans la tête

Le charme de Clarisse avait mis le soldat en désaccord avec ses collègues.

La ville frontalière de Kousseri est encore sur le choc après le drame qui a eu lieu mardi soir aux environs de 19h30. Les populations de cette ville qui garde encore les séquelles des incursions de Boko Haram se demandent comment un jeune soldat pouvait se donner la mort pour «une fille de la rue».

D’après les témoins qui ont vécu le drame, il y a eu une altercation entre des militaires dans l’un des coins chauds de la ville de Kousseri. Clarisse, la concubine du soldat Nouhou Emile en service aux Sapeurs Pompiers de Kousseri, était au centre de cette discorde. En dehors de Nouhou Emile, la charmante Clarisse entretenait des relations avec d’autres militaires de Kousseri. Le militaire meurtrier a voulu régler une fois pour toutes l’infidélité de sa concubine.

«Le Caporal Nouhou Emile à l’aide de son arme a abattu sa copine avant de se tirer une balle dans la tête», indique une source à la légion de gendarmeries de Kousseri où l’enquête a été ouverte.

L’acte posé par le jeune soldat à Kousseri allonge la liste des bavures militaires constatées au front ces derniers mois. Dans la ville de Mokolo à l’Extrême-Nord par exemple, plusieurs hommes de rang sont détenus dans les cellules pour des actes de déviances qui n’honorent pas le corps de l’armée camerounaise. Les hommes en tenue se livrent au quotidien à des braquages, vol de bétail, arnaques, etc.