Double attentat-suicide: plusieurs morts dans l’Extrême-Nord du Cameroun

Au moins neuf personnes sur le carreau et 29 blessés, c’est le bilan retenu dimanche 11 octobre dans la région de Mora, suite à l’attentat orchestré par la secte Boko Haram

 

Selon une source sécuritaire et un responsable local ayant requis l’anonymat, deux femmes kamikazes se sont fait exploser dans le village de Kangaleri, à une trentaine de kilomètres de Mora, région en proie à des attaques régulières des islamistes nigérians de Boko Haram.

La première femme a tué neuf personnes dans un petit restaurant populaire vendant du lait et des beignets, tandis que la seconde s’est fait exploser seule, sans faire de morts.

 

Parmi les 29 blessés, plusieurs sont actuellement dans un état « très grave » et ont été acheminés d’urgence vers les hôpitaux de la région.

Il s’agit des quatorzième et quinzième attentats-suicides dans l’Extrême-Nord du Cameroun depuis juillet. Plus de 100 personnes ont péri dans ces attentats attribués aux islamistes nigérians.

Ce double attentat intervient au lendemain, d’un autre, dans la région voisine du lac Tchad.