Douanes camerounaises: l’opération halte au commerce illicite évaluée à Douala

Ce concept ambitionne d’opérer un quadrillage systématique et permanent des zones terrestre, aérienne et maritime, de faciliter le flux des opérations et de sécuriser la chaîne logistique

 

Une réunion de présentation et d’évaluation de l’« Opération halte au commerce illicite », organisée par les douanes camerounaises, se tient ce jeudi, 15 septembre 2016, dans la métropole économique, Douala.

Encore appelé « Opération Halcomi », ce concept, lancé le 16 août dernier, ambitionne d’opérer un quadrillage systématique et permanent des zones terrestre, aérienne et maritime, de faciliter le flux des opérations et de sécuriser la chaîne logistique.

Il s’agit aussi d’identifier et de systématiser l’application des mesures de lutte contre la contrebande et la contrefaçon, et de renforcer les dispositifs locaux de lutte contre la fraude douanière.

 

 

Cette approche, apprend-on, découle des résolutions prises avec les opérateurs économiques, à savoir le déploiement des mesures de facilitation ciblées en direction des importateurs ainsi que la mise en œuvre de dispositifs spéciaux de contrôles prévus par la règlementation en vigueur dans le pays.

Pour le directeur général des douanes, Fongod Edwin Nuvaga, le commerce illicite est non seulement une lourde charge pour les systèmes économiques, sanitaires et sociaux, mais en plus il entraîne d’importantes pertes de revenus pour le gouvernement et les entreprises citoyennes avec des pertes estimées à plusieurs milliards de FCFA.