Douala: un gang spécialisé dans le vol des batteries des pylônes de téléphonie mobile aux arrêts

Le peloton routier motorisé de gendarmerie de Douala vient de mettre la main sur un gang de malfrat spécialisé dans le vol des batteries alimentant les pylônes de téléphonie mobile.

La petite bande de malfaiteurs constituée de quatre individus de nationalité camerounaise et d’un malien médite actuellement son sort dans les cellules du peloton motorisé de gendarmerie de Douala-ville, en attendant d’être présenté au procureur de la république dans les prochains jours.

Ce gang spécialisé avaient fait des pylônes de téléphonie mobile leur terrain de chasse, causant ainsi à de nombreux abonnés des préjudices énormes et aux opérateurs un manque à gagner important. Leur dernier fait en date c’est le braquage du pylône d’une société de téléphonie mobile situé à Ngoulemepa, entre les localités d’Edea et le carrefour Mbongo sur l’axe Edea-Douala dans la région du Littoral.

« Armes au poing, ils ont neutralisé le vigile du site et l’ont ligoté avant de démonter le matériel », relaie un correspondant de la Crtv, la radio nationale dans la région. C’est sur le chemin de Douala à bord de leur pick-up bien chargé qu’ils sont tombés sur une barrière du peloton motorisé de gendarmerie de Douala-ville posté à l’entrée du pont sur la Dibamba. Lors de fouille de leur voiture, les gendarmes vont faire la découverte de quatre batteries volées. Un matériel évalué à près de 50 millions de F CFA, qu’ils s’apprêtaient à écouler au marché noir.

Interrogés, les cinq individus sont passés aux aveux complets. Du côté de l’opérateur de téléphonie mobile, l’on explique que c’est la deuxième fois que ce site reçoit la visite des malfaiteurs qui à chaque fois emporte ces batteries. Les présumés voleurs sont encore en exploitation dans les locaux du peloton motorisé de gendarmerie de Douala-ville, leur butin avec. Les enquêtes ouvertes permettront de démanteler tous les membres de ce réseau visiblement bien huilé.