camernews-Incendie-Mboppi

DOUALA : HUIT MEMBRES D’UNE MÊME FAMILLE MEURENT CALCINÉS DANS UN INCENDIE

DOUALA : HUIT MEMBRES D’UNE MÊME FAMILLE MEURENT CALCINÉS DANS UN INCENDIE

Dans la nuit du mercredi 11 au jeudi 12 février 2015, un incendie d´origine mystérieuse survenu dans une maison construite en matériaux provisoires sise au quartier mboppi à Douala a calciné une femme et ses sept enfants pendant leur sommeil.

En attendant les résultats de l´enquête ouverte par la gendarmerie de mboppi, le mystère plane toujours sur les causes de cet incendie  qui a coûté la vie á dame Djeussi Régine et á ses sept enfants: Deugou Larissa(16 ans), Akoumé Patricia(14 ans),Djeussi Herman(12 ans),Choudjeu Lutrece(7 ans),Emilie(5 ans) et les jumeaux Christian Daniel et Blaise (2ans) pendant leur sommeil dans la nuit du mercredi 11 au jeudi 12 février 2015 au lieu dit Ancien Abattoir á Douala. Ni le chef de la famille Sikadi Sylvestre entré dans le coma á l´annonce de la triste nouvelle, ni même les riverains ne sauront peut-être pas ce qui s´est passé. Des versions divergent.

Pour les uns, c´est un « moon tiger », un fumigène contre les moustiques, allumé dans ce qui servait de salle á manger dans cette maison qui serait à l´origine de l´incendie. Pour d´autres comme Moukala se perdent en conjectures et en questions; ils ne comprennent pas pourquoi le feu qui n´a duré que 10 minutes seulement, se soit exclusivement circonscrit á cette seule maison dans un quartier où les maisons sont très serrées les unes contre les autres. Comment huit personnes dont l´âge varie entre 7 et 16 ans peuvent-elles mourir calcinées sans qu´aucune d´elles ne parviennent á se sauver ou à être sauvées ?

Où était le chef de la famille Sikadi Sylvestre?
Certaines mauvaises langues estiment que Sikadi Sylvestre était sorti prendre une bière dans le quartier avant de venir se coucher lorsque le pire est resté se produire derrière lui;  tandis que d´autres soutiennent que ce dernier était á son lieu de travail lorsque le drame est survenu. Arrivé sur les lieux, il est entré dans le coma et se trouve en soins intensifs à l’hôpital Laquintinie de Douala dont la morgue accueille aussi les huit corps calcinés.

 

 

camernews-Incendie-Mboppi

camernews-Incendie-Mboppi