camernews-douala

Douala: Déjà trois enfants d’une même famille morts en l’espace de 5 semaines au quartier Nkoulouloun dans des circonstances troubles

Douala: Déjà trois enfants d’une même famille morts en l’espace de 5 semaines au quartier Nkoulouloun dans des circonstances troubles

Le dernier cas de décès a été enregistré le vendredi 07 juillet 2017. Prise d’un malaise soudain, la jeune Stéphanie âgé de 12 ans a rendu l’âme quelques minutes après avoir fait des révélations troublantes sur une voisine. Cette dernière selon la petite décédée a promis de tuer tous les enfants de leur famille.

La voisine mise en cause avait déjà été pointée du doigt le 30 mai dernier, date à laquelle mourrait soudainement Annie stévia 6 ans et prince 3 ans. En froid selon des proches avec la mère de ces enfants, elle est indexée comme celle ayant offert des yaourts aux deux enfants qui après avoir consommé ont manifesté des signes de malaise  avant de rendre l’âme chacun à leur tour en l’espace de quelques minutes.

« C’est d’abord prince qui est tombé, il a commencé à baver tellement que tous ses vêtements étaient trempés, après c’étaient les vomissements à peine on est arrivé à l’hôpital, il avait fait les selles sur lui, il a rendu l’âme. Quelques temps après à la maison c’est sa grande sœur qui dit qu’elle ne sent plus ses pieds, que je masse ses pieds. C’est ce que je fais, après elle commence à chauffer les yeux deviennent blancs et c’était fini »raconte la sœur de la maman éplorée.

Vendredi soir 07 juillet dernier, soit environ 5 semaines plus tard, les membres de cette famille font face à un scénario quasi identique. Alors que les uns et les autres ne se sont pas encore remis du drame du 31 mai, Stéphanie l’ainée des deux précédents enfants décédés fait elle aussi subitement un malaise.

« Elle était bien portante, pas même de mal de tête. Elle est partie se laver ensuite elle a mangé. On était au salon aux environ de 19 heures. Subitement elle commence à transpirer. On lui demande ce qui ne va pas, pourquoi elle transpire de la sorte ? Elle répond qu’elle ne sait pas et ça en riant même. Mais quelques minutes après elle se lève et court à l’extérieur où elle se met à vomir, puis elle tombe toute tremblante et se met à crier ‘’sauvez moi’’ » confie la mère des victimes. Cette dernière révèle que ces évènements ont été précédés d’un échange qu’elle a eu avec sa fille et au cours duquel elle lui faisait savoir que la voisine a promis de tous les tuer. Conduite à l’hôpital de district de New-bell où elle est prise en charge en urgence, Stéphanie 12 ans est déclarée morte peu de temps après par le corps médical.

C’est l’émoi et la consternation au sein de la famille qui envisage une autopsie. Selon cette dernière, celles effectuées par les médecins de l’hôpital de district de New-bell sur les cadets de Stéphanie en mai avait révélé qu’ils ont succombé à un poison.

Si la principale suspecte est en ce moment gardée à la police judiciaire au quartier bonanjo, son domicile lui, a été vandalisé par des habitants de la zone qui regrettent de n’avoir pas pu en  découdre avec elle.

Aux dernières nouvelles, elle soutient n’avoir rien donné à manger ou à boire aux enfants et décline sa responsabilité dans ces drames, même si elle reconnait avoir eu à lever quelques fois la main sur les plus petits pour leur reprocher d’être venu jouer sur sa véranda.

Sont très attendus désormais, les résultats de l’enquête ouverte autour de cette affaire qui défraie la chronique au quartier Nkoulouloun dans l’arrondissement de Douala 2ième.

Iris Bitjoka

camernews-douala

camernews-douala