Don de l’Unicef en faveur des élèves de l’Adamaoua

Les fournitures et kits solaires remis lundi dernier à Ngaoundéré sont destinés aux réfugiés et communautés hôtes

La représentante-résidente du Fond des nations unies pour l’enfance (Unicef), Félicitée Tchibindat, a remis lundi, 05 octobre 2015, au gouverneur de l’Adamaoua, Abakar Ahamat, du matériel didactique destiné aux sites de réfugiés et aux communautés hôtes de la région. C’était dans le cadre des activités marquant la célébration de la Journée mondiale des enseignants à Ngaoundéré.

«Nous avons décidé de commémorer cette journée spéciale à travers la remise d’une quantité importante de matériels scolaires au gouvernement du Cameroun, qui fait partie de la b stratégie opérationnelle du secteur éducation mise en place en faveur des réfugiés Centrafricains et des communautés hôtes qui les accueillent», a indiqué Félicitée Tchibindat.

Le don salué par le gouverneur de l’Adamaoua était constitué de 42.400 livres scolaires, 2023 sacs à dos, 876 «school in box», 573 kits récréatifs et 136 kits préscolaires (1kit pour 40 enfants).

 

Le Cameroun reçoit à ce jour près de 230.522 réfugiés centrafricains avec 68.249 installés dans l’Adamaoua. Parmi ces réfugiés, environ 180 000 sont des enfants de moins de 17 ans qui ont besoin d’un accompagnement soutenu dans leur éducation. « «les autres volets de cette stratégie sont le recrutement, la formation initiale et continue des enseignants, la construction des espaces temporaires d’apprentissage et de protection de l’enfant(Etapes) et la mobilisation communautaire», a précisé Félicitée Tchinbidat.

Soulignant le soutien que l’Unicef accorde au Cameroun depuis fin 2013, dans les domaines de l’éducation, de la santé et la nutrition, de l’eau et l’assainissement dans les sites et les communautés hôtes, la représentante de l’Unicef au Cameroun a par ailleurs souligné leur engagement à continuer la quête du bien-être des enfants: «les plus vulnérables, notamment les victimes de guerre, de catastrophes, de pauvreté extrême et de toute formes de violences et d’exploitation ainsi que les enfants handicapés».

La cérémonie qui s’est déroulée lundi dernier à Ngaoundéré, survient trois jours après la remise de matériels scolaires qui a eu lieu, le 02 octobre dernier, à l’esplanade de la région de l’Est.