camernews-Tchamba-Ngassam-Merlin

DISPARITION DE TCHAMBA NGASSAM AU CONGO : L’ATTITUDE SUSPECTE DU POUVOIR

DISPARITION DE TCHAMBA NGASSAM AU CONGO : L’ATTITUDE SUSPECTE DU POUVOIR

Les autorités camerounaises s’opposent à la reprise des enquêtes par Brazzaville réclamée par le « Collectif Retrouvez Melvin Tchamba Ngassam».

Où se trouve Tchamba Ngassam Melvin ? La réponse à cette question reste toujours attendue. L’opinion publique ainsi que les proches de cet ingénieur des Eaux et Forêts camerounais mystérieusement disparu dans la nuit du 7 au 8 avril 2011 en territoire du Congo Brazzaville, précisément dans le district de Zanaga, département de la Lékoumou, dans la région de Pointe noire sont toujours sans ses nouvelles.

Et peut-être ne les aura-t-on plus jamais. La faute à un faisceau de manoeuvriers contre la vérité parmi lesquels le gouvernement du Cameroun. En réponse à une requête du « Collectif Retrouvez Melvin Tchamba Ngassam » réclamant la reprise des enquêtes par les autorités congolaises, le ministre des Relations extérieures (Minrex) affiche une attitude pour le moins autant curieuse que scandaleuse. « Les autorités congolaises compétentes auraient fait montre de bonne foi tout au long des procédures de recherche de notre compatriote » leur assène-t-il véhément dans une correspondance en date du 26 juin 2013.

La position du gouvernement camerounais est demeurée inflexible en dépit des recours exercés depuis lors. En prenant soin d’annihiler quelque espoir de reprise des enquêtes sur la disparition de l’ingénieur Melvin Tchamba Ngassam, le Cameroun ne se doute donc guère le moins du monde qu’il aménage une porte de sortie au Congo contre la vie d’un de ses ressortissants.

Conséquence logique, Brazzaville n’a pas cru devoir procéder à la reprise des enquêtes, réconforté par l’attitude des plus hautes autorités du Cameroun. Les enquêtes menées au Congo Brazzaville sur le cas Melvin Tchamba Ngassam ont manifestement été un flop. Le « Collectif Retrouvez Melvin Tchamba Ngassam » n’a pas caché sa désapprobation. En juin 2013, son Coordonnateur le faisait savoir à travers diverses correspondances à la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés du Cameroun (Cndlc) ainsi qu’au ministre des Relations extérieures.

« Les conclusions des enquêtes administratives et judiciaires dont nous avions reçu copie de la justice congolaise, ont émis deux hypothèses : soit qu’il se serait suicidé, soit qu’il se serait égaré en forêt. Un examen minutieux de ce rapport fait ressortir de nombreuses zones d’ombre non sans soulever des paradoxes qui confortent la thèse d’une reprise des enquêtes sur cette mystérieuse disparition » expliquait alors Dr François Xavier Ndzana Abanda.

Son initiative avait pour objectif d’enclencher « une reprise des enquêtes au Congo Brazzaville sur les circonstances de la disparition de l’Ingénieur Forestier Camerounais Tchamba Ngassam Melvin. » Le ministre des Relations extérieures y donnera une suite administrative dans une correspondance en date du 26 juin 2013 à l’ambassadeur du Cameroun au Congo portant sur la réouverture des enquêtes sur la disparition du compatriote Tchamba Ngassam Melvin sans la moindre orientation précise. A l’adresse du « Collectif », le Minrex se fera cependant sentencieux en refoulant toute perspective d’une reprise des enquêtes. Le gouvernement camerounais se garde donc désormais d’entreprendre la moindre action ni d’en soutenir au grand désarroi du « Collectif… » et des défenseurs des droits humains.

En rappel, au moment de sa disparition, Melvin Tchamba Ngassam effectuait une mission pour le compte de son employeur, la Société Geospatial Technology Group Congo (Gtgc). Il avait travaillé auparavant à GTG Cameroun avant d’être muté en octobre 2010 à la GTG Congo. L’attitude de cette entreprise paraît tout autant scandaleuse que suspecte. GTG Congo s’est résolument engagé à « démontrer que Tchamba Ngassam Melvin est décédé et de passer à autre chose, mais sans que l’opinion ne soit ni éclairée sur les mobiles de tels agissement, ni les circonstances d’un tel sort ».

 

camernews-Tchamba-Ngassam-Merlin

camernews-Tchamba-Ngassam-Merlin