camernews-Paul-Biya-Discours

Discours de fin d’année : Ce que Paul Biya a omis de dire

Dans son message à la Nation le 31 décembre 2013, le chef de l’Etat a esquivé des points qu’il a pourtant abordés lors de ses précédents discours.

S’agit-il d’un simple oubli, d’un manque d’intérêt ou alors d’un aveu d’échec comme ont titré la majorité des parutions, au lendemain de l’allocution du président camerounais ? Paul Biya a fait un black-out sur un certain nombre de sujets qui ont pourtant fait l’objet d’une annonce lors de ses précédents discours et déclarations. C’est le cas du Cinquantenaire de la Réunification.

Prévu pour octobre 2011, la date de la tenue de cet évènement n’est toujours pas fixée. Après avoir accompli son acte de vote le 30 septembre 2013 lors des Législatives et Municipales, Paul Biya avait déclaré aux journalistes de la Crtv (radio et télévision d’Etat) que le 50e anniversaire de la Réunification des 2 Camerouns allait avoir lieu avant la fin d’année 2013.

Dans son message à la Nation du 31 décembre 2012, Paul Biya avait annoncé que le cinquantenaire de la Réunification allait se tenir au courant de l’année 2013. Mais à ce jour, les travaux préparatoires à cet évènement se poursuivent sur le terrain.

Sur le plan économique, en fin d’année 2012, Paul Biya avait annoncé le lancement « en début 2013 » du barrage de Mekin et le lancement « bientôt » du premier tronçon de l’autoroute Yaoundé-Douala. Ni l’un ni l’autre projet ne figuraient dans la récente adresse de Paul Biya à ses compatriotes. Tout au plus s’est-il contenter d’annoncer : « en ce qui concerne nos grands projets, ceux de première génération sont…en cours d’exécution ou en phase de démarrage ». L’on s’attendait à ce que le promoteur du Renouveau fasse le point sur les travaux de construction des barrages de Memve’ele, de Lom Pangar lancés en 2012.

L’on a également constaté que les dénonciations des pratiques de corruption et les annonces de poursuite de la lutte contre les détournements de deniers publics qui ont meublé les discours de fin d’année de Paul Biya depuis plus de 5 ans ont été aux abonnés absents de l’allocution du chef de l’Etat du 31 décembre 2013. Paul Biya a cette fois-ci dénoncé plutôt l’individualisme du peuple camerounais (notamment des responsables d’administration) qui confond l’intérêt général avec l’intérêt particulier.

camernews-Biya-Paul-discours

camernews-Biya-Paul-discours