camernews-bakassi

Diplomatie: Le Nigéria interpelle les autorités camerounaises suite aux meurtres de ses ressortissants à Bakassi

Diplomatie: Le Nigéria interpelle les autorités camerounaises suite aux meurtres de ses ressortissants à Bakassi

Le haut-commissaire du Cameroun au Nigéria, SE Abbas Salahedine, a été sommé de donner des explications suite aux allégations de maltraitance et de meurtre des ressortissants nigérians dans la péninsule de Bakassi.

C’est dans un communiqué publié le 8 juillet 2017 que le porte-parole du ministère nigérian des Affaires étrangères, Mrs Jane Adams, a exprimé les inquiétudes de son pays suites aux allégations de maltraitance et de meurtre des ressortissants nigérians dans la péninsule de Bakassi, a-t-on appris de source médiatique.

«Nous avons instruit nos représentants à Yaoundé et à Buéa d’enquêter sur ces allégations, afin de confirmer leur véracité, et de nous faire un rapport immédiatement. Pendant ce temps, le ministre des Affaires étrangères a demandé des explications au haut-commissaire du Cameroun au Nigéria, Abbas Ibrahima Salaheddine, sur ce qui ce serait passé», pouvait-on lire dans ledit communiqué relayé par le site d’informations nigérian Vanguardngr.com.

Le document ajoute que le gouvernement du Nigéria «appelle les autorités camerounaises à exercer leur devoir de protéger des populations de Bakassi, y compris l’ensemble des populations nigérianes qui se trouvent dans cette région».

En effet, des informations venant de cette zone vendredi dernier annoncent que près de 100 personnes de nationalité nigériane se seraient fait tuer par des gendarmes camerounais, et de nombreuses autres auraient été molestées puis expulsées de la péninsule de Bakassi.

Selon le guardian.ng, autre site d’informations nigérian, le motif avancé pour justifier cette action serait le non-paiement de certaines taxes de transport qui s’élevaient à environ 100.000 Nairas soit environ 182.000 FCFA. Les Nigérians considèrent qu’une pareille attaque est une violation des accords de Green Tree signés en 2005 entre le Cameroun et le Nigéria, et qui garantissent paix et sécurité aux Nigérians ayant choisi de rester sur le territoire camerounais.

camernews-bakassi

camernews-bakassi