Deux frères portés disparus dans le Nord-Ouest alors qu’ils cherchaient de l’or aperçu par l’aîné dans une vision

Les sapeurs-pompiers sont à la recherche des frères Ntumazand depuis le 05 juillet dernier, date à laquelle ils sont entrés dans un trou de près de 25 mètres de profondeur creusé derrière leur maison à Djon Santa par Bamenda dans le Nord-Ouest Cameroun à la recherche de l’or que l’un des deux frères aurait vu dans une vision.

Tout est parti d’une vision quatre jours plutôt, soit le 1er juillet 2015, d’un important gisement d’or dans une parcelle de terre située derrière le domicile familiale des frères Ntumazang à Djon Santa à une dizaine de kilomètres de Bamenda dans la région du Nord-Ouest. Suite à cette vision, Cletus Ntumazang, l’un des deux frères âgé de 42 ans officiant comme prophète dans une église de la place, a convaincu son frère Elvin Ntumazang, Ingénieur en réseau et télécommunications âgé de 37 ans, de se mettre à la quête du précieux métal, ce qu’ils feront sur le champ malgré leur inexpérience dans le domaine de l’exploitation minier artisanal.

A l’initiative de l’aîné des frères Ntumazang à savoir le « prophète » Cletus Ntumazang âgé de 42 ans, des jeunes ont été engagés pour creuser un énorme trou à l’endroit indiqué dans « sa vision ». Une fois parvenu à une profondeur estimée à 25 mètres, les deux frères se sont engouffrés dans ledit trou, muni d’outils d’exploitation de l’or dans un sceau suspendu à une corde reliée à une poulie manipulée par leur sœur posté en amont.

C’est en creusant d’avantage au fond du trou à la recherche de l’or qu’une nappe d’eau est apparue, suivi d’un éboulement de terrain qui a englouti les deux frères.

La famille, qui refuse de confirmer cette version rapportée par la sœur qui a assisté impuissante au drame, à pourtant déjà creuser deux tombes, à toutes fins utiles sans doute.

Les sapeurs-pompiers parvenus sur les lieux et conduit par le Lieutenant Djebi, chef centre secours des soldats du feu de Bamenda, ont entrepris sans succès jusqu’ici les fouilles lancées pour retrouver les deux frères morts ou vivants. D’après ce responsable, les chances de retrouver les frères Ntumazang s’amenuisent au fil des jours, à cause d’importantes pluies dans la région de l’Ouest.