Deux enfants meurent dans un incendie à Nkolmitag

Calcinés et serrés l’un contre l’autre. C’est ainsi que Trésor, 4 ans, et Venika, 2 ans, sont découverts par un voisin, qui va arriver trop tard.
Les deux enfants de Félicité Ndomegni viennent d’être victimes d’un incendie dans le domicile parental en matériaux provisoires au quartier Nkolmitag, dans l’arrondissement de Douala II. Le feu est survenu aux environs de 8h30 le 4 septembre 2015, alors que la mère des petits s’était rendue au marché, laissant sa progéniture en train de jouer dans la cour. Elle s’assure toutefois d’avoir fermé le portillon afin que Trésor et Venika ne s’aventurent pas dans la rue.

Mais Félicité ne reverra pas ses gosses vivants. Quinze minutes après son départ, un feu se déclare dans la maison. Les enfants, entretemps, sont retournés à l’intérieur. Les efforts des jeunes du quartier comme les coups de hache du voisin pour venir à bout de la porte, fermée, ne changeront rien au drame. Les sapeurs-pompiers, alertés, viendront circonscrire les flammes, les empêchant de s’attaquer aux habitations proches. Les forces de l’ordre descendent à leur tour sur les lieux. L’origine de l’incendie demeure inconnue et les enquêtes pour en déterminer les causes se poursuivent. Quant aux dépouilles, elles ont été conduites pour inhumation à Balengou, dans la région de l’Ouest.