camernews-port-douala

Actualités économie : Des usagers se plaignent de l’engorgement des marchandises au port de Douala

Des usagers se plaignent de l’engorgement des marchandises au port de Douala, affirmant qu’il faut en moyenne une semaine pour faire sortir une marchandise contre une journée il n’y a pas longtemps. Ce calvaire est la conséquence d’une panne d’un des deux portiques, ce qui rend le processus de dédouanement des marchandises long et complexe.

Des transitaires, des acconiers et d’autres prestataires de services portuaires déclarent enregistrer d’énormes pertes.

« Non seulement il faut passer plusieurs jours pour les procédures, mais nous sommes aussi obligés de mobiliser des véhicules pendant longtemps, ce qui accroit les coûts », a expliqué un transitaire, ajoutant que « cela fait deux mois que cela dure ».

A cause de cette situation, » a-t-il précisé, notre entreprise qui réalise un bon chiffre d’affaires pendant la période de fêtes de fin d’année n’a pu le faire, car figurez-vous, certaines marchandises prisées en cette période ont accusé un grand retard avant d’être mis sur le marché.

Les usagers du port de Douala expliquent aussi que l’immobilisation des véhicules et du personnel entraîne l’augmentation des charges.

« Pendant ce temps, les droits douaniers n’ont pas baissé, les charges fiscales sont les mêmes, sans oublier d’autres charges fixes comme le salaire du personnel, le loyer, l’eau ou l’électricité », ont-ils relevé.

La colère des usagers du port de Douala est d’autant compréhensible que la date prévue pour la remise en état du second portique n’est toujours pas respectée, même si les responsables de la société Bolloré qui en sont le propriétaire pensent que « les choses devraient rentrer dans l’ordre bientôt ».

« Comprenez qu’on ne puisse pas vous en dire plus », a déclaré un responsable du groupe Bolloré

 

camernews-port-douala

camernews-port-douala