Des mineurs recrutés par Boko Haram se rendent à l’armée tchadienne

L’armée tchadienne a remis, ce mercredi 22 avril, au ministère de l’Action sociale une douzaine de mineurs recrutés par le groupe islamiste Boko Haram. Ces jeunes gens ont déserté les rangs de Boko Haram pour se rendre aux soldats tchadiens à la frontière.

A onze heures ce mercredi matin, un hélicoptère s’est posé sur le tarmac de l’aéroport militaire de Ndjamena. A son bord, douze garçons accompagnés par des militaires. Au pied de l’appareil, des travailleurs sociaux les attendent avant que le colonel Azem Bermandoa,porte-parole de l’armée tchadienne, leur présente ces enfants âgés de 12 à 17 ans.

« Ce sont des enfants que Boko Haram a enrôlés dans ses rangs. Il y en a qui sont sortis de Bama et qui se sont retrouvés vers Damasak. Comme Boko Haram a été défait, Boko Haram les a abandonnés vers la frontière parce que chacun cherchait à se cacher. C’est comme cela qu’ils en ont profité pour se rapprocher de la frontière et ont demandé à rencontrer les forces de l’ordre pour être à l’abri », raconte le colonel Azem Bermandoa.

Les enfants ont ensuite été pris en charge par les services sociaux, comme l’explique Zara Ratou, directrice de l’enfance au ministère de l’Action sociale : « En ce moment, ils sont entre nos mains, on les a installés dans un institut où il y a le service de protection complet en attendant la recherche familiale ».

De bonne source, la douzaine d’enfants n’étaient pas encore des membres opérationnels au sein de Boko Haram. Ils étaient en phase d’endoctrinement, précise un officier.