Des Imams au secours des réfugiés centrafricains

Des Imams au secours des réfugiés centrafricains

Le CIDIMUC leur a distribué de la nourriture et des vêtements, le 19 avril à Garou-Boulai.

Le Conseil des imams et dignitaires musulmans du Cameroun (Cidimuc) a volé au secours des réfugiés centrafricains ayant trouvé asile dans l’arrondissement de Garoua-Boulaï, le week-end. La cérémonie de distribution gratuite de nourriture a eu lieu le 19 avril, au quartier Ndanga Bakobo de Garoua-boulai, précisément à l’esplanade de la cour de Oussoumanou Bayero, président de l’Association musulmane et culturelle de Garoua-Boulai (AMCGB. C’est au total 500 réfugiés qui ont bénéficié de cette générosité des imams. Les bénéficiaires sont ainsi passés devant les membres de la commission de dons, retirer leurs paquets, selon le poids de leur famille.

Il s’agit de 5 kg du riz, 3 morceaux de savon, un litre d’huile Azur, cinq paquets de sachet de tomate par famille de taille moyenne. Le lot global est constitué de 250 kg du riz, six cartons de savon, six cartons d’huile Azur et des paquets de tomate en sachet. Les donateurs ont aussi distribué des ballots de 3000 vêtements complets. Et l’AMCGB a prêté main forte aux imams et dignitaires musulmans, en octroyant six cartons d’huile, 35 sacs du riz de 50 Kg et quatre quartons de savons et des vêtements complets.

Les bénéficiaires ont exprimé leur gratitude. Amadou Adamou, 35 ans, à Garoua-Boulaï depuis mars avec sa famille, était très heureux : « Ma famille a de quoi manger pendant quelques jours. Que Dieu bénisse les bienfaiteurs! ». L’émissaire du CIDIMUC, Dr Moussa, a souligné que le Conseil agira, à chaque fois qu’il disposera des moyens, pour soutenir les couches vulnérables de notre société. Des stratégies sont mises en branle pour réunir d’autres dons qui seront distribués en fonction des besoins urgents.

Le sous-préfet de Garoua-Boulai, Viang Mekalla, a également salué cet élan de cœur des dignitaires musulmans et demandé aux bénéficiaires d’en faire un bon usage. Il a profité de cette tribune pour rappeler aux réfugiés centrafricains d’avoir des comportements exemplaires, en respectant les lois et règlements du Cameroun. Afin que leur séjour soit paisible et permettre leur encadrement et prise en charge en territoire camerounais. En pensant toujours à leur retour au bercail, en cas de paix en RCA.

 

camernews-Imam

camernews-Imam