camernews-Morgue

Des corps abandonnés à la morgue de l’Hôpital Central de Yaoundé depuis plus d’un an

Des corps abandonnés à la morgue de l’Hôpital Central de Yaoundé depuis plus d’un an

Le Pr Joseph Fouda, Directeur Général de l’hôpital, a rendu public un communiqué dans lequel il invite une trentaine de familles à passer identifier les cadavres abandonnés dans sa formation sanitaire.

Pour le journal L’Orphelin, le communiqué du Pr Joseph Fouda est un cri d’alarme. Dans ledit communiqué, il demande à une trentaine de familles de passer dans la formation sanitaire pour identifier les corps qui y sont abandonnés. Certains, apprend-on dans les colonnes du journal, y sont depuis plus d’un an et d’autres depuis des mois. Le document mentionne au total 27 corps. Cette situation préoccupe au plus au haut point le fonctionnement du service de la morgue.

«En effet sur le plan financier, cette institution hospitalière enregistre un énorme manque à gagner, car les jours passent et les caisses n’enregistrent pas de rentrées. Bien plus, l’abandon des corps dans une morgue peut favoriser certaines pratiques telles que le trafic des organes humains, même si à l’hôpital central de Yaoundé, il faut le reconnaître, la sécurité qui a été renforcée ne permet pas pareilles pratiques», écrit le journal.

Toutefois, on apprend que dans le cas où ces corps ne trouvent pas de propriétaires, ils vont être remis à la Communauté Urbaine de Yaoundé (CUY) pour inhumation. Le journal L’Orphelin rapporte que, d’après certaines explications, il s’agit en fait des corps «des délinquants, identifiables ou non, tombés sur les balles des forces de l’ordre. Il peut aussi s’agir des personnes, identifiables ou non, retrouvées mortes suite à des agressions. Des décès des suites de maladies ayant fait l’objet de pose de sceller par la justice à la suite d’une opération de saisine entre deux familles qui ne s’accordent pas sur le lieu de l’enterrement».

camernews-Morgue

camernews-Morgue