camernews-Boko-Haram

DES ARRESTATIONS SPORADIQUES DES PERSONNES SUSPECTÉES PROCHES DE BOKO HARAM

DES ARRESTATIONS SPORADIQUES DES PERSONNES SUSPECTÉES PROCHES DE BOKO HARAM

Grace à la collaboration active de la population, l’armée a réussi à s’emparer d’un immense domaine présenté comme école coranique.

Selon les autorités camerounaises, Boko Haram voulait faire de l’Extrême nord de leur pays un centre de formation pour alimenter la secte en combattants.

C’est l’une des principales leçons qui se dégagent du démantèlement en fin de semaine dernière d’un centre de formation déguisé en école coranique dans la bourgade de Guirvidig près de Yagoua à la frontière avec le Tchad.

Grace à la collaboration active de la population, l’armée a réussi à s’emparer d’un immense domaine présenté comme école coranique.

84 enfants âgés de 8 à 15 ans subissaient une espèce de lavage de cerveau sous l’encadrement de 20 adultes dont des maitres coraniques expliquent nos confrères de l’Oeil du Sahel, un journal régional couvrant l’actualité du septentrion camerounais.

Les 84 enfants et les 20 adultes ont aussitôt été mis aux arrêts .Les interrogatoires se poursuivent laborieusement, les maîtres coraniques rechignant à s’exprimer.

Mais l’on a découvert sur le téléphone portable de l’un de ces encadreurs religieux des images mettant en scène des individus en train d’être égorgés.

L’un des maitres coraniques arrêtés a déclaré être un recruteur de Boko Haram.

Les autorités camerounaises accentuent la vigilance non seulement dans tout le nord Cameroun ou des renforts ne cessent d’arriver.

Les mêmes précautions sont prises sur tout le territoire où les forces de défense et de sécurité sont plus que jamais en alerte.

 

camernews-Boko-Haram

camernews-Boko-Haram