camernews-defile

Déplacements présidentiels: L’incident du pneu éclaté à Mvog Mbi fait sortir du placard le fantôme de l’affaire Albatros

Déplacements présidentiels: L’incident du pneu éclaté à Mvog Mbi  fait sortir du placard le fantôme de l’affaire Albatros

Après l’éclatement d’un pneu dans le cortège présidentiel dimanche dernier en plein carrefour Mvog Mbi à Yaoundé, des sources proches du Palais d’Etoudi commencent à parler d’une mini-affaire Albatros. Explications.

La panique a gagné les éléments chargés de la sécurité présidentielle depuis l’incident de dimanche dernier, qui laisse voir une série de sanctions à venir. Selon des informations publiées par le journal La Nouvelle Expression de ce mercredi 15 juillet 2015, des enquêtes sont déjà lancées par diverses instances compétentes à la présidence de la République.

À en croire le journal, c’est le branle-bas de combat dans l’entourage du chef de l’Etat, ce qui n’est pas sans rappeler l’incident d’il y a dix ans, lorsqu’un nouvel avion présidentiel baptisé Albatros et le transportant du Cameroun pour l’étranger, avait failli crasher.

S’exprimant sur la question, une source qui faisait partie des éléments chargés de la sécurité sur le trajet, affirme : « Dès le départ, on n’a pas pensé à une crevaison. Parce que l’incident était impensable pour une voiture de luxe, de surcroît blindée comme celle-là. Et pour un cortège qui ne roule pas spécialement vite, une crevaison est bien surprenante ».

Le journal dans sa rubrique Coulisses souligne que les enquêtes lancées tentent de comprendre comment un tel incident a pu se produire avec une Mercedes de la gamme Maybach 5600 présidentielle. Ces enquêtes devraient s’orienter vers les services de maintenance, et de lourdes sanctions sont à prévoir qui laissent penser qu’on pourrait se retrouver face à une nouvelle affaire Albatros dont la portée n’est pas à minimiser.

 

camernews-defile

camernews-defile