camernews-michel-thierry-atangana

Départ: Thierry Atangana prend le vol ce soir

Départ: Thierry Atangana prend le vol ce soir

A bord d’un avion Air France, il atterrit demain matin vers 7h à l’aéroport de Roissy Charles De Gaulle de Paris.

Michel Thierry Atangana Abega quitte le Cameroun ce soir en direction de Paris. Le départ est prévu à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen à 23h55. Le Franco-camerounais va embarquer avec ses avocats à bord d’un Boeing 777-200 de la compagnie aérienne Air France. L’ex-prisonnier aurait souhaité partir du Cameroun depuis hier, mercredi, 25 février, mais compte tenu du fait qu’il n’y avait pas de vol Air France au départ de Yaoundé ce jour-là, il a quelque peu été contraint de reporter son voyage.

A son arrivée en France demain matin vers 7h00, l’administrateur financier devrait être accueilli sur le tarmac de l’aéroport de Roissy Charles De Gaulle par des responsables du Quai d’orsay (ministère des affaires étrangères français), son avocat français Me Eric Dupond Moretti et des membres de sa famille, notamment sa jeune sœur et son fils Eric. Il pourrait faire ses premières déclarations aux médias français à l’aéroport.

Michel Thierry Atangana va passer quelques fours à Paris où des séances de travail sont prévues au cabinet de Me Dupond Morreti avec son collectif d’avocats. L’on peut penser qu’ils vont évoquer des stratégies à adopter pour les autres procédures à mener, Il s’agit par exemple du volet financier du dossier Copisur dans lequel des sociétés françaises que Michel Thierry Atangana représentait au Cameroun avant son arrestation réclament un peu plus de 300 milliards FCFA à l’Etat du Cameroun.

Michel Thierry Atangana qui aurait l’intention de revenir travailler au Cameroun, opterait pour des négociations à l’amiable, apprend-on. Par ailleurs, il doit également rencontrer des autorités françaises. Après quoi il pourra se retirer en Bretagne, dans la ville de Morlaix où il va retrouver sa communauté religieuse.

Toutefois, face au dispositif sécuritaire imposé par l’ambassade de France au Cameroun, Michel Thierry Atangana va retourner en France sans pouvoir célébrer ses premiers moments en liberté avec sa communauté religieuse du Cameroun qui l’a accompagné pendant ses 17 ans de bagne. Ni même les membres de son comité de soutien ou encore sa famille de Nsimeyong, son village natal, qui sont restés très proches de lui pendant ces dures année-là.

camernews-michel-thierry-atangana

camernews-michel-thierry-atangana