camernews-jeunes

Démographie: 43% des Camerounais ont moins de 15 ans

Démographie: 43% des Camerounais ont moins de 15 ans

Le Gouvernement cherche à tirer profit de cet avantage démographique.

Investir sur la population jeune pour en tirer le maximum de profit. C’est le but de la rencontre des secrétaires généraux des départements ministériels (Santé Publique, les Affaires Sociales, Enseignement Supérieur, Éducation, Formation Professionnelle), à Yaoundé le 19 décembre 2016. Ils se sont retrouvés pour échanger sur le concept de «dividende démographique». Un concept initié par Ministère de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT), informe L’Œil du Sahel paru le 27 décembre.

Partant du postulat selon lequel une bonne croissance économique dépend de la formation des populations, le MINEPAT a mis en place ce concept. Selon Jean Tchoffo, Secrétaire général du MINEPAT, «les secrétaires généraux de ministères doivent se familiariser au concept de dividende démographique. Il s’agit pour un pays comme le Cameroun qui a une population jeune extrêmement importante de voir comment augmenter sa productivité en essayant d’investir dans la jeunesse pour qu’elle soit véritablement le fer de lance de la croissance. Le Cameroun a au moins 43% de sa population en dessous de 15 ans. Je crois que c’est énorme. Il faut donc qu’on ait une jeunesse suffisamment dynamique pour prendre en charge ceux-là qui sont âgés de plus de 65 ans et qui, ayant suffisamment donné à la nation, en attendent aujourd’hui», a-t-il expliqué.

Il faut investir sur la population jeune pour en tirer le maximum de dividende démographique, souligne le journal. «La question maintenant c’est de savoir comment mobiliser les ressources; comment créer la synergie entre tous les acteurs pour que ces investissements en cours puissent véritablement porter des fruits. Le dividende démocratique est un processus. Que nous le voulions ou pas, nous avons une population jeune et nous l’aurons pendant longtemps. Mais actuellement, nous n’investissons pas sur cette population jeune. Ce qui ne profite pas au développement du pays», a fait comprendre  Florence Bopda, chef de cellule de la Politique de Population au MINEPAT.

L’initiative gouvernementale bénéficie de l’appui des Nations Unies à travers son le Fonds pour la Population (UNFPA). «Le dividende démographique offre un cadre référentiel pour aider à mieux structurer les investissements, pour s’assurer que tous les secteurs sont en train d’avancer et atteignent leur vitesse de croisière ensemble. Les objectifs doivent se compléter pour qu’un domaine ne soit pas lésé. On ne peut pas avoir une population et le capital humain qui a de grandes opportunités d’emplois, mais qui souffre dans le domaine de la santé. On ne peut pas avancer si l’éducation n’est pas bien articulée», fait remarquer Barbara Sow, représentante de l’UNFPA au Cameroun.

camernews-jeunes

camernews-jeunes