Dédicace: à la croisée de l’humain et du végétal

L’œuvre poétique « Cœur sur feuille » de Marthe Mendo Jam Afane préfacée par le Pr. Jacques Fame Ndongo a été présentée jeudi dernier à Yaoundé.

L’amour exacerbé des êtres chers, la vie et la mort, le temps, la nature, la quête du bonheur, etc., c’est tout un foisonnement et une fusion de thèmes qui sont abordés dans « Cœur sur feuille » de Marthe Mendo Jam Afane. L’œuvre poétique de 37 poèmes et préfacée par le Pr. Jacques Fame Ndongo a été dédicacée jeudi dernier à Yaoundé. C’est devant un parterre d’amateurs et de professionnels de poésie que l’auteure a présenté son ouvrage. Parue aux éditions Ifrikiya l’année dernière, cette œuvre à la croisée de l’humain et du végétal, « dit à ma manière ce que d’autres ont dit avant moi et diront après moi sur la vie, la mort, l’amour, la joie, la détresse », confie Marthe Mendo Jam Afane.

En effet, cette œuvre est un recueil sans suite logique et chronologique des textes qui convergent vers une monosémie évidente. Elle relate la vie dans ses divers aspects et domaines, en l’occurrence, l’hommage aux femmes dans leurs différents statuts et conditions, les grands sujets littéraires et interrogations existentielles de tous les temps et l’hommage aux grandes figures historiques, dont feu Charles Assalé Mbiam, Henri Bandolo… Le tout implanté dans la belle langue française du professeur de lycée qu’est l’auteure. L’ouvrage de 60 pages paru l’année dernière met en exergue l’explosion de l’amour, de l’écoute de l’âme et de l’esprit et des souvenirs indélébiles qu’il faut immortaliser.

Fille de René Jam Afane, auteur de l’hymne nationale « Ô Cameroun berceau de nos ancêtres », Marthe Mendo Jam Afane est enseignante des lycées. Elle occupe depuis 2004, les fonctions d’inspecteur de la solde et des pensions dans la division du Contrôle des opérations budgétaires de l’audit et de la qualité de la dépense au ministère des Finances. « Cœur sur feuille » est vendu à 5 000 F.