camernews-Denis-Atangana

DECLARATION DE LA JEUNESSE CONSCIENTE DE LA LEKIE

DECLARATION DE LA JEUNESSE CONSCIENTE DE LA LEKIE

La jeunesse consciente de la Lékié condamne avec la  dernière énergie les déclarations inacceptables que quelques aînés de la Lékié en quête de positionnement politique ont faites à Obala sur BOKO HARAM.

Nous pensons que les complices de Boko Haram sont la pauvreté et le chômage. Nous nous désolidarisons de ces déclarations choquantes qui visent à exposer notre département et à réveiller les vieux démons. Le Département de la Lékié partage les souffrances que vivent nos frères et sœurs du Grand-Nord, victimes de Boko Haram.

Nous saisissons cette occasion pour dire à ceux qui pensent que la Lékié leur appartient et qu’ils peuvent en disposer à leur guise que cette époque est révolue. Les résultats des dernières élections municipales du 30 septembre 2013 à Monatélé où un étudiant-candidat à la mairie a obtenu officiellement avec sa liste 41% des suffrages exprimés prouvent que cette élite prédatrice et peu représentative ne dispose pas d’influence auprès d’une population qui revendique tous les  jours les droits qui lui reviennent, à savoir l’accès aux services sociaux de base.

Les jeunes de la Lékié par ma voix disent que « trop c’est trop ». Plus que par le passé, ils sont déterminés eux-mêmes à prendre leur destin en main. Ils invitent par ailleurs cette élite à parler développement et à engager une cotisation financière et matérielle pour soutenir les militaires et les victimes de Boko Haram.

Emilien Dénis Atangana
Ancien candidat tête de liste MRC à  la mairie de Monatélé

camernews-Denis-Atangana

camernews-Denis-Atangana