camernews-tombi-a-roko-s

Débarqué il y a dix mois d’un avion à Douala, Tombi A Roko, le nouveau président de la Fécafoot a pu quitter le Cameroun

Débarqué il y a dix mois d’un avion à Douala, Tombi A Roko, le nouveau président de la Fécafoot a pu quitter le Cameroun

Tombi A Roko, élu président de la Fédération camerounaise de football le lundi 28 septembre 2015, est en Europe depuis hier samedi 10 octobre 2015.

Son bref séjour d’environ 72 heures sur le vieux continent, sera marqué par des rencontres professionnelles en France et en Belgique. Ce dimanche 11 octobre 2015, le successeur d’Iya Mohammed au perchoir de la plus prestigieuse organisation nationale sportive, assistera au match amical qui opposera à Bruxelles, les Lions indomptables du Cameroun aux Super Eagles du Nigeria…

Depuis dix mois, c’est le premier voyage dans des conditions normales et sereines qu’effectue Tombi A Roko hors de son pays natal. Pendant la récente période trouble à la Fédération camerounaise de football, ce dernier, qui assurait les fonctions de secrétaire général de la Fecafoot, avait été débarqué d’un avion à l’aéroport international de Douala au mois de janvier 2015 alors qu’il se rendait à Malabo à la faveur de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations Guinée Equatoriale 2015. Dans la foulée de son placement à résidence surveillée, le passeport de l’infortuné lui sera retiré en raison d’une plainte déposé contre lui au Tribunal criminel spécial de Yaoundé. Tombi A Roko est accusé de détournement de fonds dans un projet financé par la Fifa pour le développement des infrastructures au Cameroun. Les partisans de l’accusé avaient alors dénoncé des manœuvres dont le seul but est d’éliminer leur champion de la course à la succession de Iya Mohammed à la tête de la Fécafoot.

Au mois de mars 2015, Tombi A Roko sera de manière exceptionnelle, autorisé à quitter le territoire camerounais pour assister au siège de la Fifa à Zurich en Suisse, à une réunion sur la crise à la Fécafoot. De retour dans la capitale camerounaise, le dauphin du régime Iya Mohammed qui gère l’instance faîtière du sport roi camerounais depuis 17 ans, a continué à avoir au dessus de sa tête, une épée de Damoclès qui a miraculeusement disparu depuis qu’il a accepté de concéder une partie du gâteau Fécafoot à la majorité de ses farouches opposants…

 

camernews-tombi-a-roko-s

camernews-tombi-a-roko-s