camernews-lions

Débandade brésilienne : Aucune excuse des Lions Indomptables

Débandade brésilienne : Aucune excuse des Lions Indomptables

Déjà une semaine que les Lions Indomptables du Cameroun ont été éliminé de la Coupe du Monde 2014 au Brésil et le souffle des populations reste en haleine. Des sanctions et des excuses sont tombés pour pratiquement tous les autres pays éliminés, même avec dignité au premier tour. Au Cameroun, les populations attendent. Le calme n’aura jamais été aussi assourdissant.

Et pourtant, à la veille du premier match contre le Mexique, le capitaine des troupes, par le truchement des médias sociaux, affirmait qu’ils allaient se « battre, contre vents et marées, pour porter très haut le flambeau de notre équipe nationale, Les Lions Indomptables, « symbole ardent de foi et d’unité », pour la gloire du Cameroun et de l’Afrique. »

Avec le résultat et les comportements anti-sportifs qui sont sortis de cette prestation, l’on se serait attendu à ce qu’un minimum soit fait pour calmer cette population à qui on n’a tout promis, et qui se sent désormais trahie par ces jeunes qu’elle a pourtant supporté malgré les tribulations.

Le capitaine du Ghana, Asamoah Gyan, a présenté des excuses dignes pour la mauvaise performance de son équipe au Mondial, où elle a été éliminée au premier tour malgré ses belles prestations : « Nous sommes allés là-bas pour rendre la nation fière et ce n’est pas ce qui s’est produit. Je demande pardon à tous les fans que nous avons déçus ».

L’entraîneur Kwesi Appiah s’est lui aussi dit « désolé de ne pas avoir pu réussir ce que les Ghanéens attendaient de l’équipe ». « C’est vraiment regrettable ; je sais que les Ghanéens adorent le football et auraient voulu que nous allions beaucoup plus loin », a-t-il dit.

Chaque pays mérite certainement ses représentants : Les Lions Indomptables pour les Camerounais, les Blacks Stars pour le Ghana.

 

 

camernews-lions

camernews-lions