camernews-david-mayebi

David Mayebi persona non grata à la Fécafoot. Accusé de détournement au sein du Synafoc, le syndicat qu’il dirige vient d’être déclaré hors course !

David Mayebi persona non grata à la Fécafoot. Accusé de détournement au sein du Synafoc, le syndicat qu’il dirige vient d’être déclaré hors course !

Ponte du système Iya Mohammed, président de la Fédération camerounaise de football incarcéré depuis plus d’un an, David Mayébi est devenu persona non grata dans les cercles de décision du sport roi camerounais.

Rejeté par la majorité d’anciennes gloires de football camerounais qui l’accusent de détournement de fonds de l’Association des footballeurs camerounais (Afc) devenu le Syndicat national des footballeurs camerounais (Synafoc), David Mayebi vient aussi d’être régurgité par le Comité de normalisation de la Fécafoot. L’association qu’il dirige depuis 18 ans et qui lui a toujours permis d’être un membre, voire un manitou de l’instance fédérale, a été écartée du registre des associations des footballeurs susceptibles de représenter ces dernies à la Fécafoot. «Du fait de son statut de syndicats, le Synafoc ne peut pas prétendre à une place au sein de la Fécafoot» explique le Professeur Minkoa She Adolphe, membre du Comité de normalisation et président de la Commission de révision des textes de la Fécafoot. «Il y avait l’Afc qui siégeait à la Fécafoot qui a été transformée en syndicat. Et ce syndicat a l’agrément du Ministère du Travail. Une mutation qui pourrait compliquer aujourd’hui l’admission du Synafoc au sein de la fédération. De toutes les façons, l’admission ou non du Synafoc à la Fécafoot relève d’une décision du Comité de normalisation» estimait la semaine dernière, Tombi à Roko, le secrétaire général de la Fécafoot.

Le Comité de normalisation vient donc de trancher en déclarant le Synafoc hors course. «Cette décision est injuste. Le Synafoc est le seul regroupement de footballeurs reconnu au Cameroun par la Fifpros, la Caf et la Fifa. Nous allons contester cette exclusion auprès des juridictions compétentes» a réagi au téléphone, David Mayébi.

En attendant le dénouement de cette affaire, trois associations à savoir l’Ufc (l’Union des footballeurs camerounais que préside Nicolas Dikoumé), l’Afac (l’Association des footballeurs amateurs du Cameroun dirigée par Nya Bernard) et le Rfc (le Rassemblement des footballeurs camerounais que préside Emmanuel Maboang Kessak) se disputent la succession de l’AFC au sein de l’Assemblée générale de la Fécafoot. Face à cette guerre de leadership, le Comité de normalisation de la Fécafoot a déclaré qu’il procédera par appel à candidature pour choisir la nouvelle association qui défendra désormais les intérêts des footballeurs évoluant au Cameroun. Un choix qui sera connu avant le 05 novembre 2014, date butoir fixée aux différentes corps de métier pour faire savoir leur représentant à la prochaine assemblée générale élective à la Fécafoot.

 

camernews-david-mayebi

camernews-david-mayebi