Dakar: un Camerounais arrêté avec un sauf-conduit illégal

Alors qu’il n’a pas besoin de visa pour entrer au Sénégal, il a soutenu avoir acheté le sauf conduit a 75.000 F Cfa auprès d’un vigile de la représentation diplomatique du Sénégal au Camer

Alors qu’il n’a pas besoin de visa pour entrer au Sénégal, un Camerounais s’est «cache?» derrière un sauf-conduit au nom de Babacar Mbaye pour entrer dans notre pays. Il a soutenu avoir acheté? le sauf conduit a? 75.000 F Cfa auprès d’un vigile de la représentation diplomatique du Sénégal au Cameroun.
L’affaire est bien curieuse. Depuis vendredi dernier, le Commissariat spécial de l’aéroport Le?opold Se?dar Senghor a mis a? la disposition du Parquet un ressortissant camerounais qui a tenté? de pénétrer sur le territoire sénégalais avec un vrai faux sauf-conduit.

En effet, le Camerounais s’est pre?sente? au débarquement de l’aéroport avec un sauf-conduit au nom de Babacar Mbaye censé? être délivré? par le Consulat du Sénégal. Mais, les policiers ont vite fait de douter de la nationalité? sénégalaise du voyageur, surtout a? cause de son accent. Achemine? au poste, le Camerounais persiste et signe qu’il se nomme Babacar Mbaye et va même jusqu’a? soutenir que c’est sa mère qui est sénégalaise.

 

Une déclaration qui n’a pas convaincu les enquêteurs qui ont saisi tour a? tour le ministère des Affaires étrangères et la Direction de l’automatisation du fichier (Daf). Cette dernière livre une réponse tranchante : l’identité? de l’individu en question est fausse.

Le ministère des Affaires étrangères enfonce le clou en affirmant aux policiers que le sauf-conduit n’était pas authentique. Mis devant ces éléments de preuves, le Camerounais est passe? aux aveux non sans révéler que c’est un agent officiant au Consulat du Sénégal qui lui a vendu le sauf conduit a? 75.000 F Cfa.

N’empêche, cette affaire n’a pas encore livre? son lot de mystères. En effet, les Camerounais font partie de la catégorie B, c’est-a?-dire qu’ils peuvent entrer au Sénégal en présentant tout simplement leur passeport. Pourquoi alors le mis en cause dans cette affaire s’est «cache?» derrie?re un vrai faux sauf-conduit pour entrer au Sénégal ou? il n’avait jamais mis les pieds auparavant ?

Dans tous les cas, le ministère des Affaires étrangères devraient pousser les investigations dans la Représentation diplomatique sénégalaise d’autant que le Camerounais a affirmé? avoir reçu le document d’un…vigile a? qui il aurait remis l’argent.