Cybercriminalité: 30 gendarmes et policiers en fin de formation

Ils ont reçu leurs attestations des mains du SED et du DGSN le 20 octobre dernier, au centre de perfectionnement à la Police judicaire de Yaoundé.

Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Défense, chargé de la gendarmerie nationale, Jean Baptiste Bokam, qu’assistait le délégué général à la Sûreté nationale, Martin Mbarga Nguélé, a présidé le 20 octobre dernier au centre de perfectionnement à la police judiciaire au camp Yeyap, la cérémonie de clôture du stage de formation en police judiciaire, dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité organisé avec le concours de la coopération française. Une formation ouverte aussi bien aux sous-officiers de la gendarmerie qu’aux fonctionnaires de la sûreté nationale.

Pour Jean Baptiste Bokam, ce stage « s’inscrit dans la dynamique impulsée par le haut commandement en vue de faire de la formation des hommes, une priorité dans le cadre de la lutte contre les menaces multiples et protéiformes liées au monde moderne ». Et parmi celles-ci, l’une des plus perverses et pernicieuses, la cybercriminalité. De par ses caractéristiques uniques, elle mérite un traitement spécial compte tenu des dégâts qu’elle engendre. Selon l’Agence nationale des technologies de l’information et de la communication (Antic), 90% des logiciels et systèmes d’exploitation utilisés au Cameroun sont piratés.

En 2015, le seul secteur de la téléphonie mobile a perdu 18 milliards de F. L’Etat lui, a enregistré des pertes sèches de 7,5 milliards. D’où l’accent mis sur une formation adaptée et pointue de nos officiers de police judiciaire, pour accompagner les mesures réglementaires et législatives prises par les pouvoirs publics en matière de cybercriminalité. Et tout en remerciant et témoignant sa satisfaction à la coopération française pour les savoirs et savoirfaire transmis, Jean Baptiste Bokam a appelé les lauréats, désormais nantis de la maîtrise des procédures et méthodes d’investigations des scènes de crimes virtuelles et numériques, à faire œuvre utile des enseignements reçus. Le combat sera long et pas de tout repos, pour faire face aux attaques quotidiennes des hackers. Les lauréats ont promis donner le meilleur d’eux-mêmes, en toute vigilance, pour que les uns et les autres puissent surfer en toute tranquillité.