camernews-football-crise-littoral

Crise au Littoral : Entretien avec le président régional du comité de normalisation

Silencieux depuis le début des hostilités, le président du comité de normalisation dans le Littoral, Kongo Mbappe est sorti de sa réserve. Dans un entretien qu’il nous accordé, le fonctionnaire à la retraite informe que les clubs rétrogradés et leur président n’ont aucun problème avec le comité local de normalisation. Selon lui, ils ont plutôt un problème avec la fédération. Entretien…

Quel message adressez-vous aux acteurs du football en ce temps de crise au Littoral ?

J’ai un seul message à transmettre : Que les acteurs du football respectent les textes de la fédération, les textes de la CAF, les textes de la FIFA et qu’ils les fassent respecter par tout le monde.

Que disent ces textes qu’il faille respecter ?

Les textes disent que les membres de la Fédération doivent respecter les principes de loyauté, de fair-play et d’intégrité entre-autre.

Vous savez que cinq équipes de la D2 régionale du Littoral ont été rétrogradé en division inférieure. Quel est le principal reproche fait à ces équipes ?

Permettez que je ne parle plus de ces équipes qui ne font plus parties du championnat régional. Ces équipes n’ont aucun problème avec le comité régional de normalisation au moment ou je vous parle. Ces équipes ont un problème avec la Fédération. Elles ont un problème avec le comité de normalisation dirigé par le professeur Owona.

Les dirigeants de ces équipes que vous dites ne plus faire parti des clubs de D2 du Littoral affirment avoir une décision du Comité national olympique et sportif du Cameroun qui les réhabilite dans le championnat de D2 du Littoral…

N’oubliez pas que le comité national olympique a violé les textes de la Fédération. C’est pour cette raison que, je vous ai dit que tout membre de la Fédération est tenu de respecter lui-même ses textes mais, il doit également les faire respecter y compris par le comité national olympique.

Les matchs sont programmés à Douala et ne se jouent pas. Que faire pour sortir de cette crise ?

Pour sortir de la crise, je pense que je ne ferais que me répéter. On est en sport. On peut gagner aujourd’hui et perdre demain. Tout comme on peut perdre aujourd’hui et gagner demain.

Que faire pour sortir de ce « bourbier » sportif au Littoral ?

Il faut que les fautifs s’amendent. Ça commence par là.

C’est-à-dire qu’ils doivent demander pardon pour être rétabli dans leur droit ?

Je ne vous en dirai pas plus. Je vous remercie.