camernews-Achidi

Crise anglophone: Le Chef de l’État va-t-il suivre les recommandations d’Achidi Achu l’ancien Premier Ministre pour mettre fin au problème anglophone ?

Crise anglophone: Le Chef de l’État va-t-il suivre les recommandations d’Achidi Achu l’ancien Premier Ministre pour mettre fin au problème anglophone ?

Réuni le 15 février 2017 avec des parlementaires du parti au pouvoir du Nord-Ouest, Achidi Achu, l’ancien Premier ministre, a demandé au Chef de l’État de libérer les détenus et d’accélérer la décentralisation.

Dans son édition du 20 février 2017, le quotidien Le Jour décrypte la position d’Achidi Achu, l’ancien Premier Ministre (PM), au sujet de la crise anglophone. Cette position est le fruit du conclave du 15 février dernier, auquel ont été conviés des parlementaires du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) de la Région du Nord-Ouest.

Pour une sortie définitive de crise, Achidi Achu a demandé au Chef de l’État de libérer les personnes détenues et d’accélérer la décentralisation comme prévu par la Constitution de 1996. «Si l’objet de la réunion (la crise dans les Régions anglophones) est d’actualité, ses résolutions tranchent avec les attitudes de l’ancien Premier Ministre qui refuse généralement de parler aux médias et de commenter l’actualité nationale», écrit le quotidien.

En s’interrogeant si Paul Biya va suivre Achidi AChu dans ses propositions de sortie de crise, le quotidien pense que celui qui demande la libération des leaders de la contestation anglophone, dont le procès a été reporté au 23 mars prochain, a une «position forte», favorable à ces derniers.

Toutefois, dans le communiqué final de ce conclave qui s’est tenu à Bamenda dans la Région du Nord-Ouest, Achidi AChu invite les populations à mettre fin à la grève. «L’élite politique des deux Régions est invitée pour sa part à accompagner les efforts du Gouvernement dans la recherche de solutions en oeuvrant concrètement dans les actions de sensibilisation et d’éducation des communautés», peut-on lire dans le communiqué final signé par les Sénateurs Dingha Ignatius Bayin et Simon Achidi Achu.

Toutefois les parlementaires reconnaissent la pertinence des problèmes posés par les anglophones. Ils saluent les efforts du Gouvernement, notamment la création d’une commission nationale pour la promotion du bilinguisme. «Nous encourageons le Chef de l’État à poursuivre dans ses courageux efforts pour mettre fin à la crise», peut-on lire dans le communiqué.

camernews-Achidi

camernews-Achidi