Crise Anglophone: En larmes, le frère du délégué régional des Affaires Sociales pour le Nord-Ouest plaide pour sa libération

Le Révérend Abraham Kicha demande que le corps de Nimbom Aaron Akiabom lui soit remis au cas où il aurait été exécuté.

Abraham Kicha frère d’Aaron Nimbom a réagi suite à la déclaration faite par Chris Anu le 4 avril 2018 annonçant l’assassinat du délégué régional des Affaires Sociales pour le Nord-Ouest, par le responsable de l’Ambazonia Defense Force (ADF), Ayaba Cho.

« Au nom de mon frère Nimbom Aaron, je vous en remercie pour avoir pris soin de lui depuis son enlèvement le 24 février 2018. Il est de votre droit de le garder autant que vous le pouvez mais je vous en supplie au nom de Dieu de le libérer », a plaidé Abraham Kicha sur des réseaux sociaux le 4 avril 2018.

« Dieu a voulu qu’il reste en vie, mais s’il est parti, renvoyez-moi sa dépouille », pleure le frère du délégué Aaron Nimbom. Pour mieux faire comprendre sa peine aux ravisseurs de son frère, le Révérend Abraham Kicha a accompagné ses postes avec une photo où il verse tristement des larmes.

Au lendemain de l’enlèvement du délégué Aaron Nimbom dans la localité de Batibo, région du Nord-Ouest, son frère avait réagi en demandant sa libération. « J’ai été informé que notre frère a été enlevé à Batibo le samedi 24 février  2018. J’ai discuté avec Nimbom le 23 février 2018 avant son départ pour Batibo », avait-il indiqué à Cameroon-Info.Net.

« Notre frère a toujours œuvré pour le bien-être de sa communauté. En tant que travailleur social, il est comme un membre de la Croix-Rouge. Son souci est de venir en aide aux démunis. C’est pour cette raison qu’il s’est rendu à Batibo samedi passé (le 24 février 2018 ndlr). Depuis qu’il est aux Affaires Sociales, il se bat pour que les communes puissent recruter des personnes aveugles et sourdes. S’il vous plaît, veuillez libérer notre frère, il est un homme inoffensif », suppliait Abraham Kicha.