Crise Anglophone: Dangote promet 40 millions FCFA pour le plan d’urgence initié par Paul Biya

L’homme d’affaire Nigérian qui est implanté au Cameroun avec une Cimenterie, n’est sans doute pas insensible à la crise sociale que vit le Cameroun dans deux de ses régions

Dans le cadre du plan d’assistance humanitaire d’urgence pour les régions du Sud Ouest et Nord Ouest, Le PDG de Dangote Group, a réalisé la plus grande contribution à l l’issue de l’opération de collecte de fond dans le Littoral initié le lundi 02 Juillet 2018 par le gouverneur Samuel Dieudonné Ivaha Diboua,

De même, depuis le lancement par le président de la République du plan d’assistance humanitaire d’urgence en faveur des victimes de la crise sécuritaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, c’est le littoral qui bat le record dans la levée de fond.

A l’issue de l’opération de collecte le total des contributions est de 229.437.500 FCFA, réparti en espèces, en chèques et en promesses, apprend lebledparle.com de Mutations.

Il s’agit plus précisément de 112.197.500 FCFA en espèces; 52.25.000 FCFA en chèques et 53.850.000 FCFA en promesses.

A ces chiffres il faut rajouter 11.365.000 FCFA comptabilisés spontanément au cours d’une réunion de sensibilisation organisée le 23 juin dernier.

Parmi les autres donnateurs il y a le Ngondo qui a ouvert le bal des contributions en offrant un montant en espèce de 3. 000. 000 f CFA, le Mbog liaa, autre assemblée traditionnelle a aussi contribué à hauteur de 3. 000. 000 f CFA. Telca (15. 000. 000) , le gouverneur Ivaha Diboua a contribué pour 1. 000. 000 f CFA, le ministre des transports Jean Ernest Ngalle Bibehe, 2. 000. 000 f CFA et le ministre Laurent Esso 2. 000. 000 f CFA. En ce qui concerne les médias, radio balafon et canal 2 international sont les deux qui ont représenté ce corps avec des contributions respectives de 250. 000 f CFA et 1. 000. 000 f CFA.

Avant le Littoral, plus de 120 millions ont été collectés par le Sud et 230 millions de F CFA par le Centre, comme rapportait Lebledparle.com.

Ce plan d’assistance d’urgence lancé le 20 juin 2018 nécessite une enveloppe de près de 13 milliards de FCFA. Un budget qui vise à venir en aide aux réfugiés en termes de logement, d’éducation, de santé, d’abris, d’eau, de l’hygiène et de la salubrité, l’assistance sociale et la reconstitution du tissu économique.