camernews-nzeko

Coupe des Confédérations 2017 – Clément Nzeko (technicien de football) : «Le Cameroun n’a pas su transformer son potentiel en capacité pour pouvoir produire des résultats»

Coupe des Confédérations 2017 – Clément Nzeko (technicien de football) : «Le Cameroun n’a pas su transformer son potentiel en capacité pour pouvoir produire des résultats»

Le technicien camerounais estime que l’équipe aurait pu mieux se comporter si le sélectionneur Hugo Broos avait procédé à des réaménagements judicieux au fil des matches.

Battu dimanche soir par l’Allemagne (1-3) à l’occasion de la troisième journée de la phase de poules de la Coupe des Confédérations Russie 2017, le Cameroun a quitté la compétition. Derniers du groupe B avec un point pris en trois matches, Hugo Broos et ses poulains n’ont pas  réalisé l’exploit espéré par le public camerounais, resté euphorique après leur victoire à la CAN Gabonaise. Pour le technicien de football Clément Nzeko, les Lions n’ont pas véritablement su mettre leurs potentiels à profit.

« Par moment, on s’est donné la possibilité de l’espoir parce que la prestation sur le plan du jeu et sur le plan de l’investissement individuel des joueurs a laissé voir qu’il y avait de l’espace pour le Cameroun pour faire le jeu à un moment donné. Et maintenant, dans l’organisation collective et dans la prestation globale de l’équipe, on a noté quelques petites insuffisances qu’on n’a pas corrigées au fur et à mesure que le temps est passé. Donc, la déception au jour d’aujourd’hui se fait simplement parce qu’on a cru à un moment donné qu’on pouvait, parce qu’on a laissé voir le potentiel qui était le nôtre. Mais, on ne vit pas seulement du potentiel. Il faut transformer ce potentiel en capacité pour pouvoir produire les résultats et ce sont ces résultats là qui nous ont manqué. » A-t-il expliqué.

L’ancien préparateur physique des Astres de Douala estime qu’Hugo Broos aurait pu procéder à quelques changements ou réaménagements tactiques au fil des matches. Mais il suppose que le technicien belge qui maitrise mieux son groupe a des raisons à ses choix. « Comme c’est lui qui vit les joueurs au quotidien, il sait exactement ce que vaut chacun. Nous avons le rendu à travers les prestations sur l’écran. Il y a d’autres petits détails qui peuvent nous échapper. L’impression que vous avez, c’est ce que la plupart des camerounais qui ont vécu cette rencontre à travers le petit écran ont. Tout le monde a vu qu’on pouvait procéder autrement. J’ai par exemple parlé d’une organisation collective. A un moment donné, on pouvait faire autrement. On pouvait changer la manière de faire, soit changer les éléments qui ont participé au vu de la prestation de chacun. Mais malheureusement, le juge de l’opportunité qui est le sélectionneur pour la circonstance n’a pas vu cela de la même manière que tout le monde », indique le consultant d’Equinonxe Télévision.

Après leur élimination, les Lions ont directement mis le cap sur Yaoundé ce lundi matin. Ils rallieront la capitale camerounaise probablement dans la soirée après une escale à Instambul, capitale turque.

camernews-nzeko

camernews-nzeko