camernews-sierra

Coulisses Cameroun – Sierra Leone : Aboubakar s’échauffe jusqu’à la lie

Coulisses Cameroun – Sierra Leone : Aboubakar s’échauffe jusqu’à la lie

Titulaire et double buteur avec les Lions lors de leurs deux premiers matchs dans cette campagne qualificative à la CAN 2015, Vincent Aboubakar, pensait-on, était incontournable et Volker Finke, qui dans un passé récent l’avait boudé, avait été conquis. Que nenni !

La prestation du joueur de Porto samedi dernier face à la Sierra Leone en match aller, même si toute l’équipe était restée amorphe, a donné une raison à l’allemand qui l’a laissé sur le banc de touche. En première mi-temps, il a été envoyé à l’échauffement en compagnie de Salli Edgar et de Cédric Loé.

Ces deux derniers regagneront en tout début de deuxième partie l’aire de jeu, laissant Aboubakar à l’échauffement. Et même, à un moment donné, sur un pépin physique de Moukandjo, l’ancien pensionnaire de Coton Sport a été pressenti pour rentrer en jeu mais, l’ailier du Stade de Reims s’est aussitôt remis. C’est finalement dans les arrêts de jeu que l’ancien Lorientais reprendra sa place sur le banc avec tout espoir perdu de fouler la pelouse.

La Sierra-Leone botte le fair-play en touche

Eh bien messieurs, vous qui prônez le fair-play en football, on en a rien à faire lorsqu’on est menés au score. Les Leone Stars vous l’ont d’ailleurs fait savoir mercredi sur les installations du Cameroun à Yaoundé. Alors qu’ils étaient menés 2-0, les poulains de John Ajina n’ont pas jugé bon de rendre aux Camerounais une balle qu’avait mise Benjamin Moukandjo en touche après avoir constaté que gisait sur l’aire de jeu Umaru Bangura le capitaine sierra-léonais, blessé. Une fois ce dernier évacué sur civière (84e), ses camarades sont repartis balle au pied, surtout à dix contre onze, sans expulsion préalable. En effet, la blessure de leur capitaine est intervenue au moment où leur sélectionneur avait déjà épuisé ses remplacements. Et ne pouvant pas renvoyer dans le jeu un joueur remplacé, les Leone Stars ont terminé la partie à dix contre onze.

Un militaire pris à partie pour un ballon

On chasse le naturel, il revient au…ballon. Et ce n’est pas la présence dans les parages d’un fantassin qui le dissuadera de sa vielle habitude à la peau dure. Un ballon. L’on disputait juste les arrêts de jeu de Cameroun-Sierra-Leone lorsque soudain, un ballon quittait l’aire de jeu pour se loger dans les gradins, entre les mains d’un quidam. Et ce dernier, encouragé par quelques supporters, a voulu spontanément s’échapper avec la balle avant d’être rattrapé par le militaire présent lui aussi dans les travées en spectateur. L’homme en tenue parviendra à récupérer le ballon et à le renvoyer sur l’aire de jeu, faisant quelques mécontents qui se fendirent en des invectives à son endroit, non sans le retenir au moment où il voulait rendre la balle.

 

camernews-sierra

camernews-sierra