camernews-Mbia

CÔTE D’IVOIRE : VOLKER FINKE VA-T-IL ENFIN ALIGNER CLINTON NJIÉ ?

CÔTE D’IVOIRE : VOLKER FINKE VA-T-IL ENFIN ALIGNER CLINTON NJIÉ ?

Victime de nombreuses critiques sur ses choix tactiques depuis le début de cette CAN 2015, le sélectionneur des Lions Indomptables pourrait réaménager son dispositif ce soir.

Le Cameroun a rendez-vous avec la Côte d’Ivoire ce soir au stade de Malabo, dans ce qui est considéré comme la finale du groupe D de cette 30e Coupe d’Afrique des nations (CAN) de Guinée Equatoriale 2015. Un match capital pour les deux sélections. «C’est le genre de match dont tout le monde raffole», a reconnu hier Hervé Renard, entraîneur des Eléphants, en conférence de presse. Le technicien français a indiqué que ses poulains ne seront pas tendres avec les Camerounais. Eux-aussi rêvent d’atteindre les quarts de finale de ce tournoi. Un message pris très au sérieux par Volker Finke. L’entraîneur-sélectionneur des Lions Indomptables est sous haute pression. Ses choix tactiques sont de plus en plus critiqués depuis le match nul (1-1) face à la Guinée Equatoriale.

Le onze probable camerounais

Après avoir qualifié le Cameroun à cette CAN 2015 (4 victoires, 2 nuls), le tacticien allemand a décidé «d’innover» en prenant les mêmes risques que lors de la Coupe du monde de Brésil 2014 : laisser sur le banc de touche ces joueurs qui ont pleinement contribué à cette qualification, pour aligner d’autres, tantôt moins performants et tantôt en baisse de forme physique. Or cela ne s’est pas avéré payant : les Lions ont souffert à chacun de leurs deux précédents matchs, produisant un jeu parfois brouillon, sans un milieu offensif efficace. Les attaquants courent plus avec la balle au pied qu’ils ne la font circuler. Résultats, le Cameroun ne gagne pas. Face aux Ivoiriens, Volker Finke doit pouvoir oser… faire quelques petits changements dans son dispositif habituel.

Dans les filets, c’est logiquement que Fabrice Ondoa devrait garder le poste. Le gardien du FC Barcelone B continue d’assurer. Le coach pourrait cependant hésiter entre un Ambroise Oyongo Bitolo brouillon contre le Syli National et Jérôme Guihoata pour le poste de latéral droit, tandis qu’Henri Bédimo ne devrait pas se faire de souci à gauche. Dans la charnière centrale, le retour d’Aurélien Chedjou allège la tâche à l’entraîneur qui va encore l’utiliser avec Nicolas Nkoulou. Il devrait cependant avoir un réaménagement au milieu avec le forfait d’Enoh Eyong et la baisse de forme de Raoul Loé qui traîne une bande autour de son genou droit depuis le dernier match. Stéphane Mbia pourrait donc faire l’affaire à la récupération soit avec Georges Mandjeck, soit un Franck Kom décevant, tandis que Maxim Choupo-Moting organisera le jeu offensif derrière la ligne des trois attaquants.

Clinton Njié devrait débuter le match. Sauf si le coach s’entête à utiliser un Salli Edgar plus lent et moins dangereux. Le coach devra en tout cas opérer un choix. Avec un effectif moins physique que celui de l’équipe ivoirienne, Léonard Kweuke serait aussi un bel atout offensif. Même si on ne devrait pas être surpris que Vincent Aboubakar et Benjamin Moukandjo soient alignés. Après tout c’est l’entraîneur le patron de l’équipe. Il le sait et le dit. «C’est moi qui décide de qui va jouer», l’a-t-il encore rappelé hier.

 

 

camernews-Mbia

camernews-Mbia