Côte d’Ivoire : lancement d’une campagne nationale de la paix et de la cohésion sociale

La ministre ivoirienne de la femme, de la protection de l’enfant, et de la solidarité, Pr Mariatou Koné, a procédé, samedi, à Yamoussoukro (Centre) en marge de la cérémonie officielle de l’ouverture de la 4è édition de ‘’Paquinou du Bélier », au lancement d’une campagne nationale pour la promotion de la paix et de la cohésion sociale en Côte d’Ivoire, en vue de poursuivre la politique du ‘’Vivre ensemble ‘’prônée par le président Alassane Ouattara, a constaté APA sur place,’Manifestation à l’origine régionale +Paquinou du Bélier+ a dépassé le cadre de ses frontières géographiques pour prendre une dimension nationale. Ma joie est d’autant plus grande que cette fête est devenue une occasion de retrouvailles fraternelles », a déclaré Pr Mariatou Koné, précisant que cet événement ‘’nous permet de célébrer dans la communion et la ferveur les valeurs cardinales d’une nation forte et prospère ; à savoir l’unité nationale et la cohésion sociale ».

Selon elle, les organisateurs de ‘’Paquinou du Belier », en invitant des populations venues d’horizons diverses, montrent la voie que devrait prendre tout Ivoirien, c’est-à-dire participer à la promotion de la cohésion sociale et de la solidarité nationale à travers la diversité géographique, ethnique, culturelle, sociologique et religieuse de la Côte d’Ivoire.

‘’En tant que ministre chargé de la cohésion sociale notre rôle est également de reconnaitre et d’encourager les mérites des hommes et des femmes qui œuvrent au rapprochement  des populations, c’est donc à cet effet que de 2015 à 2017, 131 lauréats ont été décorés dans l’ordre du mérite national de la solidarité dont 46 en 2015, 55 en 2016 et 30 à la présente édition (de Paquinou du Belier) au nombre desquelles figurent d’illustres personnalités », a-t-elle ensuite relevé, avant
d’inviter les populations ivoirienne à suivre ce ‘’bel exemple de brassage et de communion qui nous rapproche des uns des autres ».

A Assounvouè Konankro, une sous-préfecture du Centre-Nord, située à 8 km de son chef-lieu de département , Sakassou, où elle était attendue pour les festivités marquant les 50 ans de l’école primaire publique de ladite localité, la ministre Mariatou Koné a réitéré le même message de pardon, de paix et de cohésion sociale.

‘’Consolider la paix est devenu un impératif pour nous tous, hommes, femmes, jeunes, leaders politiques, communautaires, religieux », a-t-elle insisté, exhortant les uns et les autres à s’engager résolument sans condition sur le chemin de la paix durable » qui permettra de ‘’tourner définitivement les pages tristes de notre récente histoire ».

Poursuivant son propos , elle ajoute :  ‘’j’espère que sans distinction d’origine géographique, d’appartenance religieuse et politique nous allons mettre en œuvre le programme du président Alassane Ouattara qui est le  vivre ensemble », c’est-à-dire ‘’partager tout ce que nous avons en commun (…), surmonter nos rancœurs, nos querelles, nos rancunes pour
essayer de nous unir autour de ce que nous avons de plus précieux, la Côte d’Ivoire ».

Plusieurs missions du ministère de la femme, de la protection de l’enfant et de la solidarité sont en ce moment en tournée de sensibilisation à l’intérieur du pays pour promouvoir la paix et la cohésion sociale.