camernews-tribunal-arbitral-du-sport

Contrairement à la rumeur, le TAS n’a pas encore tranché l’affaire Canon contre Fovu. Mais, Canon débutera la saison en Ligue 1.

Contrairement à la rumeur, le TAS n’a pas encore tranché l’affaire Canon contre Fovu. Mais, Canon débutera la saison en Ligue 1.

Depuis cette mi-journée du mercredi 30 décembre 2015, une rumeur annonce que le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a rendu son verdict sur l’affaire Canon sportif de Yaoundé contre Fovu Football club de Baham.

Selon certains membres du Canon de Yaoundé, les juges du Tribunal basé à Lausanne en Suisse, ont donné gain de cause à Canon sportif de Yaoundé. Contactés pour recouper, des responsables à la Fédération camerounaise de football, à la Ligue de football professionnel du Cameroun et au sein de Fovu club de Baham, n’ont pas confirmé. Nos sources coupent court aux rumeurs en indiquant que les arbitres devant connaitre de cette affaire ne sont même pas encore désignés par le Tas.

Mais, comme il n’y a jamais de fumer sans feu, nos sources pensent que la rumeur serait partie d’une décision rendue la semaine dernière par le Tribunal arbitral du sport sur les mesures prévisionnelles demandées par Fovu club de Baham. «le club du Rocher sacré a demandé au Tas de surseoir à la décision de la Chambre de conciliation et d’arbitrage qui donnait raison à Canon de Yaoundé ou alors de faire retarder le démarrage du championnat national de Ligue 1 jusqu’à décision définitive de l’affaire qui l’oppose au club phare de Nkoldongo» indique une source poche du dossier. Dans sa réponse tombée la semaine dernière, le Tas n’a pas accordé une suite favorable à la demande de Fovu club de Baham. «J’espère que vous avez donc compris que l’affaire elle-même n’est pas encore tranchée» précise notre source.

La décision du Tas de ne pas bloquer le coup d’envoi du championnat Ligue 1, donne le feu faire à la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc) de lancer comme prévu, le championnat à la date du 16 janvier 2016. Et eu égard à la lenteur des procédures du côté de Lausanne, tout porte à croire que la Ligue 1 va se jouer avec le Canon sportif de Yaoundé et la Ligue 2 qui démarre le 23 janvier, se jouera avec Fovu club de Baham parmi ses pensionnaires.  « Nous allons lancer le championnat. Si en cours, le verdict du Tas tombe, nous avons l’obligation d’en tenir compte » indique un responsable à la Lfpc.

Relégué en Ligue 2 en fin de saison à la suite d’une décision de la Commission de recours de la Fécafoot qui lui faisait perdre un match sur tapis vert en faveur de Fovu club de Baham, Canon de Yaoundé avait contesté cette décision devant la Chambre de conciliation et d’arbitrage (Cca) du Comité national olympique et sportif du Cameroun. Cette juridiction, la plus haute sur le plan national, avait cassé la décision de la Commission de recours, reléguant Fovu club de Baham en ligue 2 en lieu et place de Canon de Yaoundé. Le club phare de Baham a saisi à son tour le Tas pour contester le verdict  de la Cca. Le Tas va donc trancher en dernier ressort.

camernews-tribunal-arbitral-du-sport

camernews-tribunal-arbitral-du-sport