camernews-douala

Communauté urbaine de Douala: Fritz Ntone Ntone sommé (une nouvelle fois) de réintégrer les dix délégués du personnel qu’il venait de licencier

Communauté urbaine de Douala: Fritz Ntone Ntone sommé (une nouvelle fois) de réintégrer les dix délégués du personnel qu’il venait de licencier

Le délégué du Gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala a reçu hier mercredi 19 juillet 2017 une lettre de la délégation régionale du Travail et de la Sécurité sociale pour le Littoral à cet effet.

 

Dans une correspondance adressée hier mercredi 19 juillet 2017 à Fritz Ntone Ntone, Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala, le délégué régional du Travail et de la Sécurité sociale  pour le Littoral,  exige la réintégration des dix délégués du personnel de cette institution. Madame Angeline Sankep qui a agi sur ordre de son patron Grégoire Owona estime que les faits reprochés à ces travailleurs devenus indésirables à la CUD depuis la dernière grève qu’ils avaient organisée le 10 avril 2017 pour réclamer entre autres  une couverture sanitaire de leur employeur,  ne sont pas fondés.

Il considère en outre la décision du Délégué du Gouvernement  comme une entrave à la fonction de délégué du personnel. En plus de leur réintégration, le Ministre du Travail et de la Sécurité sociale demande le paiement des indemnités à ces employés dont les salaires avaient été suspendus suite au bras de fer engagé contre leur patron, « conformément aux dispositions de l’article 130 (4) du Code du travail ». C’est la deuxième fois que la délégation régionale du travail pour la Région du Littoral s’oppose au licenciement des délégués du personnels de la CUD. Après la première tentative infructueuse de faire valider le licenciement de ces employés « genants », Fritz Ntone Ntone a exercé un recours gracieux auprès du Ministre du Travail et de la Sécurité sociale qui vient de  confirmer son refus.

camernews-douala

camernews-douala