camernews-Messanga-Nyamding

Commission de discipline du RDPC: Révélations sur le cas Messanga Nyamding

Commission de discipline du RDPC: Révélations sur le cas Messanga Nyamding

Au moment où, la commission de discipline du Rdpc que dirige l’ex-Premier ministre, Peter Mafany Musonge, s’apprête à remettre sa copie au Sg du comité central et plus tard au président national du Rdpc, des langues se délient accusant le seul membre du comité central auditionné, d’avoir menti sur les charges de son accusation.

C’est fait. La commission de discipline du Rdpc populairement connue sous « la commission Mafany Musonge » mise en place par les instances dirigeantes du parti du flambeau ardent est arrivée en gare. Après plusieurs mois de travail, elle a fini par produire le fruit de ses entrailles. Plus de deux cents clients sont passés devant le tribunal du Rdpc qui avait pour juge, l’ex-Premier ministre et sénateur, Peter Mafany Musonge. Principale curiosité après les différentes auditions, l’on se rend à l’évidence qu’un seul membre titulaire du comité central, a été entendu. Il s’agit tout naturellement du professeur, Pascal Charlemagne Messanga Nyamding. Auditionné il y a quelques jours, la semaine dernière précisément. Le prof a vite fait de descendre dans les médias, où, il a indiqué avoir été entendu au sujet des échéances électorales du 30 septembre 2013 dans le département du Nkam. Le temps a passé, les langues se délient; la vérité a fini par jaillir. L’étau se resserre autour du prof. Des informations recoupées à bonne source, laissent entendre que le membre titulaire du comité central n’a pas été entendu sur les questions du management du Rdpc dans le Nkam; ni même sur la qualité du déroulement des élections comme l’a fait croire Pascal Messanga Nyamding. Bien au contraire, Pascal Messanga Nyamding a été interpellé sur sa propension à invectiver le parti dont il est l’un des cadres; mais aussi sur le fait pour lui d’insulter ses camarades du parti à longueur de journée dans les médias. « Lorsqu’il est arrivé, il est resté debout comme il en a été pour les autres. On lui a demandé comment est ce possible qu’il passe le temps à insulter son parti dans toutes les émissions où il prend la parole. A quoi pensez-vous lorsque vous insultez tout le monde y compris le secrétaire général du comité central » souligne une source. Et de poursuivre en expliquant que l’auditionné s’est senti déçu de ne pas être auditionné sur le Nkam. « Je croyais que vous m’avez convoqué pour parler de Yabassi. Est ce que je peux m’asseoir? » a rétorqué le prof. Comment comprendre que ce dernier ait tronqué les faits, allant jusqu’à manipuler les médias en adoptant la posture d’une victime et même d’un écorché vif? « Personne ne lui a posé la question sur le Nkam, ni sur Yabassi. Après son passage devant la commission de discipline, on croyait qu’il allait se calmer. Non seulement il a menti sur les chefs d’accusation, mais il continue à tronquer les faits, en ramenant tout sur la situation du Rdpc dans le Nkam » explique une source interne à la commission de discipline. Querelles de Yabassi Dans les médias, Pascal Messanga Nyamding est également passé à l’offensive, noircissant, invectivant ceux qu’il qualifie des « tombeurs » du parti dans son Nkam natal. Pourquoi, cette volonté de vouloir ramener tout vers le Nkam et plus particulièrement à Yabassi; la seule commune, fief du membre du comité central du Rdpc, sur les quatre que compte le département à être tombée entre les mains de l’opposition? Lorsque l’on procède à l’analyse des résultats du Rdpc dans le Nkam, l’on est étonné que pour la région du Littoral, ce département s’en sort plutôt bien. Trois communes sur les quatre en compétition remportées, soit un pourcentage de 75%. Un député sur le seul siège en compétition. Ce qui fait du 100% pour le Rdpc. L’on comprend que la fixation sur le Nkam et le doigt accusateur sur certains individus considérés comme des moutons noirs, cachent des intentions suspectes; bien plus, il se dégage, le prolongement des batailles de positionnement et des guerres de maintien aux affaires. Les dédales de la marre aux caïmans où, se densifient les pêcheurs en eaux troubles restent confuses. Et si les batailles du Nkam et l’acharnement de Pascal Messanga Nyamding sur certaines bêtes noires, cachait sa stratégie qui consiste à protéger des « amis » qu’il veut voir arriver aux affaires? 

 

camernews-Messanga-Nyamding

camernews-Messanga-Nyamding