camernews-marine-nationale

Commerce illicite: Six conteneurs frauduleux et 4500 litres de gasoils saisis dans la Région du Littoral

Commerce illicite: Six conteneurs frauduleux et 4500 litres de gasoils saisis dans la Région du Littoral

La prise est l’œuvre des éléments de la brigade douanière et de la marine nationale en haute mer.

Du 28 septembre au 29 septembre dernier, les éléments de la marine nationale et de la brigade douanière ont conjointement procédé à la saisie de six conteneurs frauduleux. Ceux-ci, en principe, étaient censés contenir des carreaux et des marchandises diverses. Ils avaient, à la place, des vins et de l’alcool. La seconde saisie a permis de mettre la main sur 4500 litres de gasoils en provenance du Nigéria dans la ville de Youpwè, dans la Région du Littoral.

C’est donc en haute mer que ces saisies se sont réalisées. Il faut dire que c’est depuis le mois d’août 2016 que les éléments de la brigade douanière et de la marine nationale ont mis en place une opération baptisée «Halte au commerce illicite». Ladite opération a déjà permis la confiscation de plus de 135 conteneurs, des milliers de palettes de bières, etc. Du côté de la marine, cette action en haute mer est encadrée par une convention de partenariat relative à la surveillance douanière du plan d’eau signée entre le Ministère des Finances (MINFI), celui de la Défense (MINDEF) et les entreprises menacées par le commerce illicite.

Dans son édition du 3 octobre 2016, le quotidien Mutations rapporte que l’opération «Halte au Commerce illicite» selon le responsable de la Communication de la Douane a permis à ce jour «de saisir plus de 34500 litres de gasoils en haute mer. De même que 4500 sacs de riz en tentative d’exportation vers le Nigéria par les eaux du Sud-Ouest. 30000 litres de gasoils ont déjà été vendus aux enchères». Certaines de ces marchandises saisies vont être détruites dans le cas où elles sont jugées impropres à la consommation.

Toutefois, les autorités ont laissé entendre qu’afin de décourager tous ceux qui transportent des marchandises prohibées ou de contrebande, des poursuites judiciaires vont être engagées contre les propriétaires de ces marchandises ci-dessus saisies.

camernews-marine-nationale

camernews-marine-nationale