camernews

Collecte des ordures ménagères : Hysacam, l’etat paie ses factures

Collecte des ordures ménagères : Hysacam, l’etat paie ses factures

Après les perturbations dues au déficit de carburant, l’entreprise annonce le retour à la normale dans les deux prochaines semaines.

Les responsables de la société d’hygiène et salubrité du Cameroun (Hysacam) promettent le retour à la normale dans les deux prochaines semaines à Yaoundé et Douala. Ces deux villes les plus peuplées du Cameroun très sales ces derniers jours vont retrouver leur éclat habituel. Cette promesse a été faitevendredi dernier à Yaoundé par Garba Ahmadou, le responsable de la Communication. Depuis le 27 août dernier, l’activité de collecte et du ramassage d’ordure ménagère dans les principales villes du pays a connu des graves perturbations.

Faisant face à une pénurie de carburant l’entreprise n’a pas pu exercer comme d’habitude. Vendredi dernier, les responsables d’Hysacam ont expliqué que la situation devient déjà à la normale. L’Etat camerounais a commencé à payer ses factures auprès de l’entreprise chargée du ramassage des ordures ménagères. Les responsables d’Hysacam ont affirmé vendredi que c’est le non -paiement des factures de l’Etat qui a été à l’origine de la crise.

« Dans notre contrat avec l’Etat, il est mentionné que le gouvernement doit verser chaque année une somme de 23 milliards à notre société. Cet argent nous permet en priorité d’acquérir du carburant et les pièces de rechanges à nos véhicules. Il faut savoir qu’à Douala et Yaoundé, nous avons besoin de 6000 litres de carburant par jour dans chaque ville. Lorsque nous avons un problème de non – paiement de facture notre entreprise ne peut pas fonctionner normalement », précise Garba Ahmadou.

Autres difficultés identifiées par Hysacam est le mauvais plan d’urbanisation et les intempéries dues ces derniers temps aux fortes pluies « Il faut que dans nos principales villes le mauvais état des routes ne permet pas à nos camions de circuler. Dans la ville de Yaoundé, nous avons un quartier comme Obam Ongolla. Ce quartier est presqu’inaccessible. Lorsque les populations constatent que la collecte ne se fait pas régulièrement, elles accusent à tort Hysacam », ajoute le chargé de la Communication.

Dans la ville de Yaoundé, le contrat signé entre Hysacam et la Communauté urbaine prévoit que l’entreprise doit collecter chaque jour 1268 tonnes d’ordures ménagères. Lorsque Hysacam n’atteint pas ce tonnage, elle paie les amendes.

 

camernews

camernews