camernews-marche-boucher-viande

Climat Social: La grève des bouchers provoque une pénurie de la viande de bœuf à Douala

Climat Social: La grève des bouchers provoque une pénurie de la viande de bœuf à Douala

Ils protestent contre la décision de l’abattoir de la ville d’augmenter les prix d’abattage.

La viande de bœuf manque dans les marchés de Douala depuis plusieurs jours. Lorsque l’acheteur en trouve finalement au terme d’une recherche éprouvante, il est obligé de débourser un peu plus que d’habitude pour se procurer la denrée. C’est que depuis le 2 janvier 2016, les bouchers de la capitale économique sont en grève.
Ils manifestent leur mécontentement suite à la décision «unilatérale» de l’abattoir de Douala d’augmenter les prix d’abattage. Depuis le 1er janvier de cette année, le prix d’abattage d’un bœuf est passé de 6 300 à 8 300 Fcfa, soit une augmentation de 2 000 Fcfa en valeur relative. Des frais d’abattage qui s’élevaient à 5 500 Fcfa il y a juste trois ans. D’où le courroux de bouchers.
A en croire Vincent Mbaka, le vice-président régional de l’association des bouchers regrette que les responsables de la Société de Développement et d’Exploitation des Productions Animales (SODEPA) «aient tenu leurs réunions pour augmenter les prix d’abattage, sans consulter les bouchers».
A la SODEPA, les responsables se refusent pour le moment à tout commentaire. Le dossier est déjà sur la table du préfet du Wouri, Naseri Paul Béa. En attendant peut-être une issue heureuse, Douala entame son cinquième jour dans la pénurie de la viande de bœuf.
camernews-marche-boucher-viande

camernews-marche-boucher-viande