camernews-bako

Cinema: 7e clap pour Bako Moustapha

Cinema: 7e clap pour Bako Moustapha

Le réalisateur vient de boucler le tournage de son 7e court métrage très attendu

Le réalisateur camerounais, Bako Moustapha,  servira bientôt aux cinéphiles son film intitulé « Ciel mon fric » dont le tournage s’est déroulé à Broui, localité touristique située dans l’arrondissement de Moutourwa, à quelques kilomètres de Maroua. Le film raconte l’histoire d’un homme qui ne vit que l’aumône et l’auteur dit s’être inspiré des faits sociaux. Réalisé par Bako Moustapha, le film est interprété par des acteurs locaux comme Jean marc Bamdiram, Nathalie Lartou, Charles Chamou (acteur principal dans le film) et bien d’autres comédiens. Un choix qui vise à valoriser le talent des comédiens du grand Nord, très peu visibles à l’écran. Et selon le réalisateur, Bako Moustapha, à travers ce film, l’objectif est de montrer la nécessité pour l’homme de travailler. « Nous dévons être des adeptes du culte de l’effort. Pour cela il faut prendre en main sa destinée, se battre et oser. Même en étant chez nous au pays on peut réussir en travaillant, on  n’a pas besoin d’aller en Europe pour cela», a laissé entendre le réalisateur. La bande originale du film est l’œuvre du chanteur Isnebo qui n’en est pas à sa première collaboration avec le réalisateur. Daddy Minbo sera également présent dans la bande originale de ce film produit par Bako Moustapha, avec l’appui de Jacques Sarya et Jeanne Yapara.

Ce court métrage sera le 7e film de la prolifique carrière de ce jeune réalisateur qui a su séduire le grand public à travers des productions telles que« Jean Jacques » ou encore  «Mon épouse et moi » diffusé sur la CRTV en 2009 et 3A Télésud en 2010. Son film « Prend ma place » figure cette année parmi les quatre productions camerounaise ayant rassemblé un grand nombre d’appréciations positives du public au cours de des projections itinérantes du Cinéma Numérique Ambulant (CNA) que préside Stéphanie Dogmo. Ce qui lui a valu d’être primé  le prix le 8 mai dernier à Yaoundé dans le cadre du « Prix CNA ».

Par ailleurs, le film « La rue, notre demeure » de Bako Moustapha sera présenté lors de la  7e édition festival du film court d’Atakpame, prévu du 26 au 29 juillet 2017 au Togo.

Moustapha Bako est un amoureux du 7e art qui a également travaillé avec des sommités du cinéma à l’exemple de  Sébastien Smith (réalisateur et preneur de son belge), Alain Assenmaker (photographe Belge) et Marguerite Lebourgeois (cadreuse française) dans le cadre d’une ouvre humoristique intitulée « Allo Allo ».

Par Ebah Essongue Shabba

 

camernews-bako

camernews-bako