camernews-Pleurs-Cameroun

Chronique Nkongsamba FM: Vous avez dit vivement la fin du mois?

Chronique Nkongsamba FM: Vous avez dit vivement la fin du mois?

Les fins du mois sont ce moment de la vie ou l’on recolte le fruit de 30 jours de labeur. Elles sont attendus avec intérêt mais aussi avec nervosité par les salariés. Même si on sait qu’une large frange de la société ne connaît pas les joies de fin de mois, il faut reconnaître que les effets de fin du mois sont visibles directement ou indirectement dans la population. Le salarié n’est pas toujours celui le plus content à la fin du mois. Que de choses à gérer et régler.

Il fait beaucoup d’heureux. Les plus heureux, c’est les bailleurs qui rôdent toujours aux alentours de la maison deux ou trois jours avant la date normale convenue. Viennent ensuite les parents, cousins et autres qui attendent nerveusement soit un virement soit un transfert du seul salarié de la famille. Il y a aussi les gourous, les pasteurs et prêtres qui le dimanche suivant le paiement de salaire, se montrent plus inspirés pendant l’homélie. Dans les quartiers, es tontines ou autres réunions connaissent leur meilleur taux de présence à la fin du mois.

En familles modestes, les enfants sont sûrs de manger du poulet ou de la viande le dimanche qui suit le jour de solde. Sans parler des traites à rembourser, des engagements multiples à honorer… À la réalité non seulement une bonne partie de camerounais ne connaissent pas de fin du mois, mais très peu de personnes au pays des lions indomptables vivent de leur ou par leur salaire. Jetez un coup d’oeil sur le train de vie des uns et des autres et vous comprendrez très vite. Vous avez dit vivement la fin du mois?

Au Cameroun, on vit au jour le jour. Sauf que la fin du mois c’ est aussi le début d’un autre mois et qu’il y aura 30jours à tenir.

 

camernews-Pleurs-Cameroun

camernews-Pleurs-Cameroun