camernews-Denis-Christel-Sassou-NGuesso

Christel Sassou dégaine le chéquier pour préparer la réélection de Papa

Christel Sassou dégaine le chéquier pour préparer la réélection de Papa

Denis Sassou Nguesso mise sur son fils Denis Christel pour aller aux devants des Congolais. Objectif : convaincre ces derniers qu’il doit rester au pouvoir.

Denis Sassou Nguesso a laissé le soin à son fils aîné, Denis Christel Sassou Nguesso, dit “Kiki”, de labourer le terrain pour préparer la présidentielle de 2016. Seul parent du chef de l’Etat à se lancer dans la pré-campagne, “Kiki” vient opportunément de redynamiser sa fondation politico-humanitaire Perspectives d’avenir, créée en 2011. Cette structure installée à Moungali, quartier populaire de Brazzaville, ambitionne de sensibiliser les Congolais au projet de modiication de la Constitution, qui doit permettre à Sassou de briguer un nouveau mandat.

Parallèlement, ce mouvement multiplie les actions sociales censées apporter une “vitrine honorable” au régime de Brazzaville. Le 7 juin, Denis Christel Sassou Nguesso, par ailleurs responsable du trading pétrolier à la SNPC (Société nationale des pétroles du Congo), a lancé un programme de “soins gratuits et de proximité” en faveur de 10 000 habitants de Pointe-Noire, ville frondeuse à l’égard de la famille présidentielle. Ce programme est réalisé par une unité médicale mobile en l’absence d’hôpitaux publics fiables dans la seconde ville du pays. Ce dispositif doit progressivement s’étendre aux douze départements du Congo-Brazzaville.

Perspectives d’avenir envisage également de délivrer des bourses aux étudiants et lycéens. Enfin, soucieux de polir l’image du régime à l’étranger, “Kiki” devrait mobiliser la diaspora congolaise, notamment en France, en faveur de son père. Cette initiative est soutenue par le Français Jean-Paul Pigasse, patron des Dépêches de Brazzaville. Denis Christel “sponsorise” déjà la librairie-Galerie Congo, située dans le 7e arrondissement de Paris et fondée en 2008 par le communicant du président congolais. Cette structure ambitionne de devenir l’une des principales vitrines culturelles du Congo-Brazzaville dans la capitale française.

 

camernews-Denis-Christel-Sassou-NGuesso

camernews-Denis-Christel-Sassou-NGuesso