Championnat du monde handball: L’Allemagne, premier obstacle

Les Lionnes disputeront le match d’ouverture contre le pays organisateur le 1er décembre dans le groupe D.

Tirage pas clément pour le Cameroun. Le tirage des groupes du 23e championnat du monde de handball féminin (1er au 17 décembre 2017) s’est tenu mardi dernier à Hambourg en Allemagne. La sélection nationale camerounaise hérite du groupe D où elle rencontrera le pays hôte, les Pays-Bas, vice-champions d’Europe et du monde (2015), la Serbie, la Corée du Sud et la Chine. Les 24 pays participants ont été répartis dans quatre groupes de six. Jean-Marie Zambo, sélectionneur national du Cameroun pense être tombé dans un groupe à deux philosophies de jeu : «Les équipes comme l’Allemagne, les Pays-Bas et un peu la Serbie qui ont des joueuses à grand gabarit et tirent à distance. La Corée du sud et la Chine ont quant à elles, une vitesse de jeu élevée avec des déplacements  rapides », analyse-t-il. La Corée du sud et la Chine à la portée du Cameroun ? « Ce sont les équipes que nous devons penser à dominer. Ce sont des cibles à atteindre, des équipes prenables. Si on peut passer au second tour, ce serait intéressant », argue Jean-Marie Zambo. Le Cameroun ira présenter ses arguments, que l’on espère solides, dans un univers que l’équipe découvre.
Travailler dur pour sortir d’un groupe jugé abordable par des Bookmakers, c’est ce qu’il faudra aux Lionnes. Les Camerounaises disputent le match d’ouverture le 1er décembre, une façon particulière de se présenter au monde. « Les joueuses doivent avoir un mental de fer. Pour une première fois le Cameroun sera vu dans le monde. Les joueuses doivent pouvoir produire du jeu malgré la domination psychologique », pense-t-on à la Fédération camerounaise de handball. La préparation sera donc calquée sur le modèle de jeu des adversaires de groupe. L’organisation collective en défense et en attaque doit être révisée. Pas question pour les médaillées de bronze au championnat d’Afrique 2016 d’entrer à Trêves (ville située à l’Ouest de l’Allemagne), en victimes résignées.
Les quatre premières équipes de chaque groupe seront qualifiées pour les huitièmes de finale. Les équipes éliminées au premier tour seront quant à elles reversées en Coupe du président (compétition annexe). Les rencontres sont prévues dans six villes (Hambourg, Oldenburg, Leipzig, Magdebourg, Trêves et Beitigheim-Bissingen).